Quotidien des Usines

Gaussin Manugistique va recruter 400 personnes et construit un terminal portuaire de démonstration

Lucie Thiery , , , ,

Publié le

D'ici 2020, le spécialiste des systèmes de manutention pour marchandises lourdes Gaussin Manugistique va renforcer ses équipes en embauchant 400 personnes sur son site de Héricourt (Haute-Saône). Engagée dans une phase d'innovation, l'entreprise investit également 35 millions d'euros dans la construction d'un terminal portuaire de démonstration entièrement automatisé.

Gaussin Manugistique va recruter 400 personnes et construit un terminal portuaire de démonstration
Gaussin Manugistique investit 35 millions d'euros dans la construction d'un terminal portuaire de démonstration entièrement automatisé.
© Gaussin Manugistique

En pleine croissance, la PME Gaussin Manugistique de Héricourt (Haute-Saône) est portée depuis trois ans par le succès de sa gamme de véhicules autoporteurs automatiques (ATT) destinés au déplacement de conteneurs dans les ports. Gaussin Manugistique vient de finir le dernier exercice avec un chiffre d'affaires en hausse de 58% sur un an à 17,5 millions d'euros. Pour poursuivre son développement, le fabricant d'engins de déplacements de marchandises lourdes et encombrantes, va recruter 400 personnes durant les cinq années à venir, dans les métiers de la mécanique, l'électronique et l'automatisme. L'effectif total passera à terme de 120 salariés à 500.

110 millions d'euros de contrats signés

Ce besoin en main d'œuvre s'explique par une demande accrue. L'entreprise vient de signer l'un de ses plus importants contrats auprès de son distributeur allemand CES Container Handling. 75 véhicules ATT électriques seront vendus ainsi que 25 chargeurs de batterie et 150 DSSC (Docking station straddle carrier), un nouvel équipement permettant de charger et décharger les conteneurs des navires à moyenne ou à courte distance, rapidement ou plus lentement.

Avec ce contrat qui s'élève à 72,9 millions d'euros sur cinq ans, le carnet de commandes de l'entreprise atteint aujourd'hui 110 millions d'euros. Les véhicules Gaussin équiperont notamment le port d'Hambourg en Allemagne, le troisième plus important d'Europe.

Vers une automatisation du transport horizontal des containers

L'entreprise qui voit toujours plus loin, ambitionne de figurer parmi les rares opérateurs au monde capables d'automatiser entièrement le transport horizontal de conteneurs dans les grands ports. Pour y arriver elle construit à proximité de son usine, un terminal portuaire entièrement équipé et automatique. Cette plateforme s'étendra sur quatre hectares et permettra de tester ses nouveaux produits et d'en faire la démonstration devant ses clients. Des grues de 140 tonnes seront installées pour simuler les opérations de chargement et déchargement de bateaux. En projet depuis six ans, le terminal sera opérationnel à la fin du mois de mai 2015.

En outre, au premier semestre 2016 une tour de contrôle sera construite afin de sécuriser les déplacements des flottes de véhicules de manutention et un bâtiment d'assemblage de batteries à hydrogène pour engins ATT et AIV (sans pilote) sera érigé. Cette vitrine de technologies baptisée "Terminal automatique containers Henri Gaussin" (prénom du père et du grand-père de l'actuel dirigeant) Christophe Gaussin est développée en partenariat avec le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et énergie alternative). Elle représente un investissement de 35 millions d'euros, financé pour moitié sur les fonds propres de l'entreprise franc-comtoise.

Lucie Thiery

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte