Gaussin Manugistique et GEM Investments lourdement sanctionnés par l’AMF

C’est une décision particulièrement sévère qui a frappé tour à tour la société d’investissement GEM, la PME Gaussin Manugistique et son PDG. L’Autorité des marchés financiers les a condamnés à une sanction supérieure aux réquisitions pour usage d’information privilégiée.

Partager

Gaussin Manugistique et GEM Investments lourdement sanctionnés par l’AMF

Délits d’initié, de fausse information, de manipulation des cours… Un champ lexical qui n’est pas dévolu qu’aux plus hautes sphères du monde de la finance. L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient en effet de condamner le fabricant d’engins spécialisés dans le déplacement de marchandises lourdes Gaussin Manugistique, située à Héricout (Haute-Saône) et son PDG à, respectivement, 100 000 et 500 000 euros d’amende pour diffusion de fausse information au marché. La société d’investissement américaine GEM, également concernée par "l’affaire Gaussin", écope d’un million d’euros d’amende pour usage d’information privilégiée. La commission des sanctions ayant été plus sévère que le collège de l’AMF qui avait requis des peines moins sévères.

En mars 2011, la société Gaussin avait conclu un contrat d’"equity line" (technique d’augmentation de capital, ndlr.) avec GEM, afin d’accompagner la production en série de la gamme de véhicules ATT. D’après ce contrat, la PME pouvait décider des augmentations de capital réservées à GEM et souscrire, dans le cadre de demandes de tirages, pour un montant maximum de 10 millions d’euros sur quatre ans. Or, entre mars 2011 et janvier 2012, la société d’investissements a cédé plus d'un million de titres Gaussin, alors qu'elle aurait dû s'abstenir…puisqu’elle détenait une information privilégiée. GEM a ainsi réalisé une plus-value estimée à 551 436 euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Surévaluation de son carnet de commandes

L’AMF a par ailleurs reproché à Gaussin Manugistique d’avoir fait état, dans un communiqué, d’une très forte progression du montant de son carnet de commandes, chiffré à 8 millions d’euros. Selon l’Autorité, Gaussin aurait inclus à tort des montants ne correspondant pas à des commandes, notamment 5,1 millions d’euros au titre d’un contrat de partenariat en réalité estimé à 1,8 million d’euros. En plus de la fausse information au marché, délit pour lequel la société Gaussin devra s’acquitter de 100 000 euros d’amende, les juges financiers ont tenu son PDG, Christophe Gaussin, pour responsable de mauvaise information financière.

La société Gaussin, son PDG et GEM Investments, disposent d’un délai de recours de deux mois contre la décision de l’AMF.

Aurélie M'Bida

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS