Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Gaston Mille veut doubler sa capacité de production

, ,

Publié le

Le spécialiste des chaussures de sécurité, Gaston Mille, vient d'investir deux millions d'euros à Courthézon (Vaucluse) dans sa chaîne de fabrication et sa logistique. Il pose des jalons aux Etats-Unis et au Moyen-Orient.


©Gaston Mille

Représentant de la quatrième génération à la tête du fabricant de chaussures de sécurité Gaston Mille, Nicolas Mille s'est démené ces trois dernières années pour apporter un nouveau souffle à cette société née en 1912. L'inauguration le 3 décembre sur son site de Courthézon (Vaucluse) marque le premier palier d'une stratégie qui doit amener la PME à produire à terme 600 000 à 700 000 paires par an, soit le double du volume de cette année !

Deux millions d'euros ont été investis, principalement dans l'implantation sur l'unité d'un nouveau carrousel d'injection de semelles pour réaliser trois nouvelles gammes ("Flowergrip" pour femmes, des sur-chaussures de protection Millenium Full Protect et des semelles en polyuréthane et polyuréthane thermoplastique) et dans la réalisation d'un bâtiment logistique de 600 mètres carrés apte à stocker 40 000 paires.

"Notre capacité de production passe de 1 000 paires par jour à 1 400 paires, indique le président de Mille SAS. Multispécialiste, nous pouvons fabriquer de A à Z en relation étroite avec nos clients les chaussures dont ils ont besoin pour leurs activités, comme nous l'avons fait pour un sidérurgiste et un verrier. Gaston Mille, c'est aujourd'hui 160 références et la volonté de promouvoir le "Made in France". Cette année, nous avons recruté dix personnes, en particulier sur l'encadrement et le bureau d'études, et nous en embauchons encore trois actuellement."

Le chausseur professionnel emploie 62 personnes pour un chiffre d'affaires de 11,3 millions d'euros.

Débouchés diversifiés

Confrontée cependant à une concurrence qui a décimé son secteur en France, Gaston Mille a entamé un déploiement à l'export (20% de son activité) qui va lui permettre de se rendre moins dépendante de la conjoncture française et européenne, même si l'Allemagne et la Pologne constituent ses premiers marchés à l'étranger. Elle a ouvert cet automne une filiale de distribution aux Etats-Unis, à Chicago, pour fournir, entre autres, Continental et Delta Airlines. Elle s'est ouvert des débouchés au Moyen-Orient (Dubaï, Abu Dhabi) et en Asie (Singapour, Inde) où elle n'exclut pas dans un proche avenir de nouveaux développements. Enfin, elle étudie la possibilité d'une croissance externe.

"Une société familiale comme la nôtre peut capitaliser sur son histoire, son savoir-faire et son outil de production pour assurer sa pérennité, dans un contexte qui reste morose et compliqué en France pour les PME. Une acquisition nous ferait changer de dimension", explique Nicolas Mille.

Jean-Christophe Barla

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • MILLE à COURTHEZON (84350)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus