Gascogne pourrait se séparer de 10% de ses effectifs

Très endetté, le groupe Gascogne, qui a son siège à Saint-Paul-lès-Dax (Landes), s’apprête à mettre en place un plan de restructuration, qui pourrait se solder par le licenciement de 240 salariés

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Gascogne pourrait se séparer de 10% de ses effectifs
Forêt des Landes

Cela fait plusieurs mois que le leader français de la filière bois négocie âprement le gel des remboursements de sa dette avec les banques françaises. Car, malgré un carnet de commandes plein, le groupe Gascogne est endetté à hauteur de 99,5 millions d’euros. Et, l’outil industriel doit être modernisé, ce qui nécessite un investissement de 60 millions d’euros.

Pour sauver le groupe et ses 2 125 salariés, deux fleurons de l'industrie landaise : Biolandes Technologies, numéro un français de la production de matières premières pour la parfumerie) et DRT, spécialisé dans la chimie de la résine, ont annoncé le 14 janvier leur volonté de reprendre Gascogne. Ils sont accompagnés par BPI France et le groupe Crédit agricole. C’est à ce jour, le seul projet de reprise.

Abandon de l'activité dans l’habitat bois

Cette semaine, ces possibles repreneurs ont précisé leur projet. Les quatre activités du groupe - bois, papier, emballage et matériaux complexes (laminates) - devraient être conservées. Mais, la restructuration se traduirait par le licenciement de 240 salariés et l’abandon de toute activité dans l’habitat bois. Selon la CGT, cela entraînerait la vente ou la fermeture des sites du Bugue, Belvès (Dordogne) et Marmande (Lot-et-Garonne).

L’accord de reprise ne sera définitif qu’après la négociation d’un accord global sur la restructuration de la dette et la recapitalisation de Gascogne. Or, à ce jour, les négociations sont difficiles avec les créanciers, les banques, qui n’entendent pas éponger ainsi la dette.

Nicolas César

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS