Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Gas Natural s'accapare 45 % d'Union Fenosa et devra lancer une OPA

Publié le

Hier matin, la suspension de la cotation des trois protagonistes à la Bourse de Madrid présageait du dénouement de l'affaire. Le groupe espagnol de B-TP ACS cède effectivement à son compatriote Gas Natural sa participation de 45,3 % dans le capital du troisième électricien ibérique (qui détient également des actifs gaziers), Union Fenosa.

La transaction, qui sera assumée par le groupe gazier en numéraire, s'élève à 7,58 milliards d'euros, soit 18,33 euros l'action, valorisant Fenosa à 16,75 milliards d'euros. Sous réserve des feux verts de la Commission nationale de l'énergie et des autorités de la concurrence, une première part de 9,99 % d'Union Fenosa sera vendue dans les cinq prochains jours ouvrables et le restant de la part d'ACS dans les dix jours ouvrables suivants.

Dans la foulée, la banque catalane La Caixa et le pétrolier espagnol Repsol, les deux premiers actionnaires de Gas Natural (à près de 30 % chacun), ont annoncé qu'ils lui apporteraient un total de 3,5 milliards d'euros en fonds propres, afin de maintenir sa notation financière - 1,9 milliard pour La Caixa et 1,6 milliard pour Repsol.

OPA obligatoire sur la totalité de Fenosa

Gas Natural va en effet avoir besoin de soutiens financiers, puisque l'acquisition de la part d'ACS déclenchera la formulation d'une offre sur la totalité du capital de Fenosa (soit près de 9 milliards d'euros à débourser). La législation espagnole imposant à un acquéreur de lancer une OPA sur la totalité d'une société, quand il franchit le seuil des 30 % de son capital. Mardi, L'Expansion affirmait que GDF Suez avait proposé à Gas Natural (dont il est actionnaire à 11,3 %) de participer à une OPA commune sur Union Fenosa. L'énergéticien italien ENI pourrait également être intéressé. Mais, le directeur général du gazier ibérique, Rafael Villaseca, a répliqué que son groupe comptait agir seul.

Selon les analystes, Gas Natural devrait céder les actifs gaziers de Fenosa (détenus en commun avec ENI), pour une facture estimée à 3,5 milliards d'euros.

Quant à ACS, il devrait employer une partie des liquidités tirées de l'opération pour renforcer sa participation dans un autre électricien espagnol, Iberdrola, dont il détient quelque 12 %.

Matthieu Maury

A lire aussi :

GDF Suez allié à Gas Natural pour une OPA sur Union Fenosa ? (29/07/2008)
Gas Natural s'allie avec Gazprom pour s'affranchir de Sonatrach (21/07/2008)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle