Gard : Le textile relève la tête

 

Eminence, Cogetex, Cacharel réinvestissent dans le département. Après des années d'hésitation, l'économie gardoise ne renie pas sa vocation textile.

 

Partager


Soulagement chez les salariés d'Eminence. Il n'est plus question pour le fabricant de sous-vêtements de fermer une usine dans le Gard. Les choses sont maintenant claires. L'usine de Quissac fermera bien ses portes, mais un bâtiment de 4000m2 sera construit sur la commune voisine de Sauve. Montant de l'opération: 8,5millions de francs. L'ensemble des 220salariés de Quissac sera transféré sur le nouveau site. A quelques kilomètres de là, au Vigan, la Cogetex a annoncé son passage prochain dans le giron de Courtaulds Textiles. L'entrée dans un grand groupe se traduit déjà pour l'entreprise cévenole par le lancement d'une collection de lingerie. De leur côté, les Nîmois se familiarisent avec un nouvel ensemble immobilier, Le Colisée. Sur 4300m2, il abrite le siège de Cacharel, transféré ce début d'année de Paris à Nîmes. Le textile gardois revient sur le devant de la scène.Il était temps. Depuis 1986, le secteur a perdu plus de 1000emplois dans ce département héritier d'une vieille tradition textile. Entreprises phares, Eminence et Cacharel ont été contraintes de délocaliser. Cacharel ne fabrique plus que 20% de sa production dans le Gard, Eminence la moitié. Dans un tel contexte, certains pronostiquaient la disparition du textile gardois. Le présent leur donne tort. Daniel Switala, président du directoire d'Eminence, l'assure: "Les produits sophistiqués et qui ont une durée de vie courte continueront d'être fabriqués ici. D'autant que la région possède un réservoir de main-d'oeuvre qualifiée."

Une forte mobililsation des industriels locaux

Même stratégie pour la Cogetex. Il faut dire que, avec des temps de fabrication par collant inférieurs à la minute, la délocalisation perd de son attrait. L'entreprise investit 35millions de francs dans une nouvelle unité de tricotage-confection. Ce bâtiment de 11000m2 devrait être opérationnel en septembre. Dans l'entreprise depuis plus de vingt ans, le P-DG, Michel Urbain, ne voit pas pourquoi il quitterait Le Vigan, même si son usine est à 70kilomètres de Nîmes et de Montpellier. "Les salariés sont attachés à l'entreprise. Le personnel cévenol est très productif et motivé", constate-il. La mobilisation des salariés au lendemain des fortes chutes de neige qui ont endommagé l'entrepôt de stockage cet hiver est encore dans tous les esprits. Le relatif isolement de l'entreprise favorise également l'innovation, obligeant les ingénieurs à développer des outils maison. Cacharel vient de rapatrier la création, le commercial et le marketing de Paris à Nîmes.Un transfert qui permet au P-DG Jean Bousquet d'être cohérent avec sa stratégie commerciale. Difficile, en effet, de se positionner comme un créateur de mode méditerranéen quand on est installé à Paris. Les grands du secteur ne sont pas les seuls à prendre des initiatives. Dans le cadre du programme Retex, une vingtaine d'entreprises du bassin de Ganges-Le Vigan se sont regroupées en association et planchent sur leur avenir. De leur côté, des façonniers nîmois se regroupent pour démarcher les donneurs d'ordres.

Juliette GHIULAMILA



JEAN BOUSQUET, p-dg de cacharel

Le textile a de l'avenir dans le Gard

"Le textile a encore de grandes possibilités d'avenir dans le Gard grâce à sa forte capacité de création et à sa main-d'oeuvre très qualifiée. Mais les mentalités et les outils doivent s'adapter aux nouvelles donnes de la conjoncture. La sous-traitance redevient possible. Elle devra être d'une qualité irréprochable à travers de petites entreprises souples et intelligentes."



Eminence

Entreprise : Eminence

Activité : sous-vêtements pour homme

Siège : Aimargues

Unités de production : Aimargues et Quissac

850 salariés



WELL

Entreprise : Cogetex

Activité : bas et collants

Siège : Le Vigan

Unités de production : Le Vigan, 650 salariés



CACHAREL

Entreprise : Cacharel

Activité : prêt-à-porter féminin et masculin

Siège : Nîmes

Unités de production : Nîmes et Sommières

440 salariés







USINE NOUVELLE - N°2449 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    EMINENCE
ARTICLES LES PLUS LUS