Gap dépasse les attentes sans dépendre d'Old Navy

(Reuters) - Gap est parvenu à réduire sa dépendance à sa marque d'entrée de gamme Old Navy durant le trimestre des fêtes de fin d'année, ce qui a permis au groupe américain de prêt-à-porter de publier jeudi des ventes à périmètre comparable nettement supérieures aux attentes.
Partager
Gap dépasse les attentes sans dépendre d'Old Navy
Gap est parvenu à réduire sa dépendance à sa marque d'entrée de gamme Old Navy durant le trimestre des fêtes de fin d'année, ce qui a permis au groupe américain de prêt-à-porter de publier jeudi des ventes à périmètre comparable nettement supérieures aux attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Lam

Le titre Gap a bondi de près de 9% à 34,50 dollars dans les échanges après la clôture à Wall Street.

Les ventes à magasins constants d'Old Navy ont augmenté de 9% sur le trimestre clos le 3 février, une hausse supérieure à celle de 3,4% attendue dans la prévision de Consensus Metrix.

Jusque récemment, Gap a cependant eu des difficultés à reproduire les performances d'Old Navy avec ses autres marques, notamment Gap et Banana Republic.

Les ventes à magasins constants de la marque Gap, dont le patron Jeff Kirwan a été écarté le mois dernier, ont été stables sur le trimestre alors qu'elles étaient attendues en baisse de 0,5%.

Celles de Banana Republic ont pour leur part augmenté de manière inattendue.

Globalement, les ventes à périmètre comparable du groupe ont progressé de 5% au cours du trimestre alors que les analystes prédisaient une hausse limitée à 1,2%.

Le bénéfice net a reculé à 205 millions de dollars (167 millions d'euros), soit 52 cents par action, contre 220 millions (55 cents/action) un an plus tôt, en raison d'une charge de 34 millions de dollars liée à la réforme fiscale adoptée en décembre aux Etats-Unis.

Hors exceptionnels, Gap a dégagé un bénéfice de 63 cents par action, supérieur au consensus de 58 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe a annoncé une hausse de 5% de son dividende au titre de l'exercice fiscal 2018 à 0,97 dollar par action.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 7,9% à 4,78 milliards de dollars, un niveau là encore supérieur aux anticipations des analystes, qui étaient à 4,67 milliards.

(Uday Sampath à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - OCAPIAT

Fourniture de signalétique et publicité sur lieu de vente

DATE DE REPONSE 16/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS