Gantois va assigner Sisu Capital Ltd

Partager

Société mère du groupe éponyme, spécialiséedans les tissus et toiles métalliques, les tôles perforées et les grillages, Gantois SA, à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) va assigner, le 10 septembre prochain, son actionnaire principal, Sisu Capital Ltd, devant le tribunal de commerce, pour le contraindre à exécuter ses obligations financières.

Fabrice de Montgolfier, président du conseil d'administration et directeur général depuis avril 2007, est à l'origine de cette action. En effet, Sisu Capital Ltd qui contrôle 77% du capital, s'était engagé dans le cadre du plan de continuation adopté en novembre 2005, à réinjecter des fonds afin de permettre à Gantois de couvrir ses échéances. « Or, lors de l'assemblée générale du 25 juin dernier Sisu Capital Ltd a tenté d'évincer Fabrice de Montgolfier de la présidence du conseil pour échapper à ces engagements », déclare le groupe dans un communiqué daté du 11 juillet.

« Le groupe Gantois a traversé une longue période difficile mais présente depuis le second semestre 2007 de bons indicateurs (...) il lui serait très préjudiciable d'être stoppé dans son nouvel élan », poursuit le communiqué.

Début 2005, confrontée à des difficultés de trésorerie, Gantois SA, entreprise familiale centenaire, cotée sur le compartiment C d'Euronext, avait été placée en redressement judiciaire, avant de passer dans le cadre d'un plan de continuation, sous contrôle du fonds européen spécialisé dans le redressement d'entreprises en difficultés Sisu Capital Ltd qui avait apporté 10 millions d'euros.

Gantois s'est progressivement désengagée de différentes filiales telles que Tolmega dans le Nord ou Tréfileries des Vosges. L'entreprise a réorienté une partie de sa production sur son site roumain et recentrer ses activités dans la Marne sur un seul site.

En juin 2007, le groupe (860 salariés aujourd'hui contre 1 400 en 2004) a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 87,6 millions d'euros, en progression de 9,5% par rapport à 2006. Il a engagé un plan de réorganisation portant sur la suppression de 123 emplois dont 92 son site vosgien.

Gantois SA a conclu en janvier dernier une convention avec l'Etat pour « contribuer à la revitalisation du bassin d'emploi » de Saint-Dié-des-Vosges, particulièrement sinistré (11,8% de taux de chômage).

Cette convention qui accompagne à hauteur de 235 000 euros sur 2 ans, les actions mises en œuvre par les pouvoirs publics, vise à permettre la création de 92 emplois se substituant à ceux supprimés par l'entreprise.

En Lorraine, Pascal Ambrosi

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS