Gantois : Sisu Capital contre-attaque et investit 4 millions d'euros

Investissement

Partager

A la suite de l'action engagée devant le tribunal de commerce de Saint-Dié-des-Vosges par Fabrice de Montgolfier, président du conseil d'administration et directeur général de Gantois SA, le fonds britannique Sisu Capital Ltd, actionnaire majoritaire de l'entreprise vosgienne, contre-attaque.

Il vient de demander en référé au tribunal de Commerce, qui lors de l'audience de ce matin à mis l'affaire en délibéré au 13 août, la nomination d'un administrateur provisoire. « Cette nomination doit préserver Gantois, ses actionnaires, ses salariés et ses clients des conséquences des contentieux initiés par Mr de Montgolfier », indique le fonds dans un communiqué.

Parallèlement, Sisu Capital annonce prendre l'engagement de contribuer aux besoins financiers de Gantois, à hauteur de 4 millions d'euros, si les capacités financières de la société s'avéraient insuffisantes et sur demande de l'administrateur provisoire. Cette action doit permettre d'assurer la poursuite normale de l'activité et des programmes d'amélioration engagés.

Défiance de l'actionnaire

« L'administrateur procédera à un audit de la société, en consultant notamment les responsables opérationnels et rendra un rapport de la situation exacte. Celle-ci, au vu des éléments succincts qui nous ont été transmis par l'actuel dirigeant, ne nous paraît pas aussi catastrophique », déclare un représentant du fonds d'investissement présent à l'audience. Il ajoute qu'il y a actuellement une réelle défiance de l'actionnaire vis-à-vis du président de Gantois, dont « les agissements ne nous semblent pas de nature à assurer le redressement de l'entreprise ».

Il y a trois semaines Fabrice de Montgolfier, l'actuel dirigeant, a demandé au tribunal de Commerce de contraindre l'actionnaire de référence de l'entreprise vosgienne, à exécuter ses obligations financières. Dans le cadre du plan de continuation, adopté en novembre 2005, Sisu Capital, qui contrôle 77% du capital, s'était déjà engagé à accompagner Gantois dans ses besoins d'investissements, et ce à hauteur de 4 millions d'euros par an jusqu'en 2008. Un engagement qui n'aurait pas été respecté selon Fabrice de Montgolfier qui estime ainsi un manque 8 millions d'euros.

Début 2005, en difficulté, Gantois SA, société mère du groupe éponyme, cotée sur le compartiment C d'Euronext, avait été placée en redressement judiciaire avant de passer sous contrôle de Sisu.
Ce fonds européen, basé à Londres, a sous gestion plus d'un milliard d'euros. Depuis sa création en 1998, il est intervenu, en majoritaire ou minoritaire, sur plus d'une trentaine de situations de retournement en Europe et a investi sur les trois dernières années plus de 40 millions d'euros en France.

Gantois, spécialisée dans la fabrication de tissus et toiles métalliques, tôles perforées et grillages, possède des filiales en France, Belgique, Etats-Unis et Roumanie. Le groupe emploie 800 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 87,6 millions d'euros en 2007, en progression de 9,5% par rapport à l'exercice précédent.

En Lorraine, Pascal Ambrosi

Retrouvez le classement 2007-2008 des 3 600 premiers sites de production implantés en France dans notre hors-série annuel « L'Atlas des Usines » de L'Usine Nouvelle, actuellement en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.


Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS