Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Gamesa et Siemens fusionnent dans l’éolien

Manuel Moragues , ,

Publié le , mis à jour le 17/06/2016 À 15H10

Siemens et Gamesa  ont annoncé officiellement la fusion de leurs activités dans l'éolien. L'allemand détiendra 59% de la nouvelle entreprise, contre le versement de plus de 1 milliard d'euros aux actionnaires de Gamesa. Areva, associé à Gamesa dans l'éolien offshore, a trois mois pour décider du sort d'Adwen, leur co-entreprise.

Gamesa et Siemens fusionnent dans l’éolien
Atelier du fabricant d'eolienne espagnole Gamesa
© Vidal Bernard

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

C'est la fin d’un feuilleton de six mois. Siemens et Gamesa ont annoncé la fusion de leurs activités dans l'éolien ce vendredi 17 juin. La valorisation d’Adwen, coentreprise 50-50 d’Areva et Gamesa dans l’éolien offshore et turbinier désigné de trois des six champs français attribués, était l’un des points clés des négociations. Les discussions entre Areva et Gamesa – et donc Siemens – patinaient depuis de longues semaines.

La situation s'est donc débloquée. La nouvelle entité regroupant les activités dans l'éolien de Siemens et Gamesa sera détenue à  59% par Siemens et à 41% par les actionnaires actuels, précisent les deux partenaires. Siemnes paiera en numéraire 3,75 euros par action, soit plus de 1 milliard d'euros. "Iberdrola a conclu un pacte d'actionnaires avec Siemens et détiendra environ 8% du capital de la nouvelle entité", ajoute leur communiqué.

Restera à régler la reprise d’Adwen

Reste à régler la reprise d’Adwen, la coentreprise 50-50 entre Gamesa et Areva dédiée à l'éolien offshore. Selon le communiqué de Siemens et Gamesa, "Gamesa - en accord avec Siemens - octroie à Areva une option de vente pour sa participation [...] dans Adwen et une option d'achat pour la participation de Gamesa". Areva a trois mois pour exercer ces options et "a également le droit de céder à un tiers 100% d'Adwen par le biais d'une clause de sortie forcée de Gamesa".

Outre l'alliance Siemens-Gamesa, General Electric s'est déclaré intéressé par Adwen.En jeu, avec Adwen, ses pré-contrats et  engagements auprès d’Engie et d’Iberdrola, sa turbine de 8 MW... et ses promesses d’implantation industrielle au Havre.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle