Galileo, le GPS européen, enfin en orbite !

C’est le vrai coup d’envoi du système de positionnement par satellites européen : Galileo. La Commission européenne vient d’attribuer trois des six marchés de ce programme qui doit être opérationnel en 2014.
Partager
Galileo, le GPS européen, enfin en orbite !
Un réseau de 30 satellites pour que le système de positionnement européen soit opérationnel.

Enfin ! Galileo, le premier système de positionnement par satellite européen, va voir le jour. Si tout va bien, en 2014, chacun d’entre nous pourra utiliser ce service concurrent du GPS américain. Après des mois de tergiversations, la Commission européenne a en effet attribué, le 07 janvier, trois marchés à trois industriels européens, donnant ainsi le vrai coup d’envoi de ce programme.

L’allemand OHB System a été choisi pour fournir les 14 premiers satellites pour une valeur de 566 millions d’euros. Le Français EADS Astrium, dans la cadre d’un contrat cadre, devrait se voir attribuer l’une des prochaines tranches. Il faudra en effet au moins 30 satellites pour que Galileo fonctionne correctement.

30 satellites à terme

ThalesAleniaSpace, l’italien, a lui obtenu le marché relatif aux services de soutien du système Galileo d’une valeur de 85 millions d’euros. L’industriel aidera l’Agence spatiale européenne (ESA) à intégrer et valider le système Galileo.

Enfin, le français Arianespace est chargé d’assurer les mises en orbite grâce à cinq lanceurs Soyouz, emportant chacun deux satellites. Le premier lancement est prévu en octobre 2012. La valeur du marché s'élève à 397 millions d'euros.

Trois marchés restent à passer. Ils portent sur l'infrastructure de mission au sol, l'infrastructure de contrôle au sol et l'exploitation. Ils devraient être attribués pour la mi-2010.

Thibaut De Jaegher

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS