Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Gadgets, danseuses, maillots, les industriels animent le Tour de France

Solène Davesne ,

Publié le

Ils sont une trentaine d'entreprises, une trentaine de figures de l'industrie, à suivre et animer l'édition 2011 de la grande boucle. D'un bout à l'autre de chaque étape, chacun affiche sa présence et profite aussi de l'événement pour fédérer ses équipes sur ses sites de production.

Gadgets, danseuses, maillots, les industriels animent le Tour de France © D. R.

C’est un succès qui d’années en années ne se dément pas. Malgré les affaires de dopage qui ont entaché la réputation du Tour de France, les sponsors sont au rendez-vous de l’épreuve. Cette année, 31 marques accompagnent la course cycliste. L’engagement financier avec ASO, l’organisateur du tour est variable selon la visibilité.

Regroupés au sein du "club du tour de France", les quatre partenaires les plus importants du tour de France LCL, Carrefour, Vittel et Skoda déboursent entre 3,5 et 5 millions d’euros annuels pour avoir le maximum de visibilité. La banque LCL parraine le maillot jaune du vainqueur, Carrefour celui du maillot à pois. Quand à Vittel, il est présent sur  les banderoles des derniers kilomètres de l’épreuve.

Les dix partenaires officiels investissent de 500 000 à un million d’euros pour être associés à la grande boucle. C’est le cas d’Antargaz, de Festina (qui assure le chronométrage de l’épreuve), du fabricant d'électroménager Brandt (associé au prix de la combativité) ou de Nike (fournisseur des maillots).

Viennent ensuite les dix-sept fournisseurs officiels, qui ne sont pas associés à l’épreuve sportive mais participent à la caravane publicitaire du tour pour un budget de 200 à 500 000 euros minimum.

Engagé depuis 2010 sur le tour, le fabricant de sirop Teisseire devrait lui investir au global 1 million d’euros sur le tour de France. Une somme qui comprend à la fois les droits versés à ASO mais aussi le million de dosettes de sirop distribués par la caravane ainsi que les six véhicules de la caravane décorés aux couleurs de la marque et la création d’un jeu concours.

L’industriel n’a pas fait les choses à moitié. Un groupe de percussions brésiliennes, deux danseuses et une meneuse de revue ont aussi été recrutés. "C’est une occasion unique de communiquer. Tout cela dans une période de prédilection pour la consommation des sirops, l’été", reconnaît la marque.

Avec 15 millions de spectateurs massés le long des routes, l’investissement est largement amorti pour les marques. Antargaz, qui prévoit de distribuer un total de 450 000 objets dans la caravane du tour, réunit sur chaque étape ses clients dans un village "inter-étape" à 50 kilomètres de l’arrivée. Quant au groupe Nestlé, il a engagé trois de ses marques (Vittel, Ricoré et Nesquik).

Etre sponsor du tour permet aussi de motiver en interne ses salariés. Chez Teisseire, dont l’usine est basée à Crolles près de Grenoble, l’ensemble des salariés devrait assister au contre-la-montre ce samedi 23 juillet à Grenoble. Pour l’occasion, des T-shirt, des casquettes et des bracelets leur ont été distribués.

A voir demain, samedi 23 juillet, sur l'Usine Nouvelle : le diaporama des industriels présents dans la caravane du Tour de France

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle