Fusion EADS/BAE : la France et l'Allemagne auraient négocié 9 % chacun

Berlin et Paris auraient réussi à s'entendre avec le gouvernement britannique sur leur action dans la nouvelle entité née de l'éventuelle fusion entre EADS et BAE Systems. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fusion EADS/BAE : la France et l'Allemagne auraient négocié 9 % chacun

Les négociations vont bon train autour du projet de fusion entre les deux géants de l'aéronautique/défense EADS et BAE.

"Berlin et Paris se sont mis d'accord sur une stratégie commune concernant la fusion prévue entre EADS et BAE. Les deux gouvernements veulent détenir respectivement 9 % du nouveau groupe", a affirmé l'hebdomadaire allemand Spiegel le 30 septembre, citant des sources officielles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le 28 septembre, une porte-parole du ministère allemand de l'Economie avait affirmé que pour Berlin, "l'équilibre (entre la France et l'Allemagne) était une question importante".

Selon la presse allemande, pour assurer cet équilibre, les Allemands sont prêts à envisager d'acquérir les actions détenues par le groupe Daimler (15%) et par un consortium public-privé, Dedalus (7,5%).

Pour sa part, le gouvernement français contrôle directement 15% du capital d'EADS, auquel il faut ajouter les 7,5% contrôlés par le groupe français Lagardère.

Les ministres de la Défense français et allemand ont fait savoir dans la journée que la France et l'Allemagne continuent de se concerter "étroitement" et "vont arriver très vite à une position commune" sur le projet de fusion. "Nous nous sommes vus trois fois en une semaine", a souligné lors d'un point presse le ministre allemand, Thomas de Maizière. Nous arriverons très vite à une position commune". Cette déclaration fait suite à une rencontre à quatre entre les ministres français et allemands de la Défense et des Affaires étrangères, à Müllheim (sud-ouest de l'Allemagne).

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS