Fusion des Indiens Sun Pharma et Ranbaxy

Sun Pharma et Ranbaxy vont unir leurs forces pour donner naissance à un leader mondial des génériques, totalisant un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars. L'opération, qui s'effectuera par échange d'actions, est estimée à 4 Mrds $.

Partager

Un nouveau géant indien des génériques est sur le point d'éclore. Le laboratoire indien Ranbaxy, actuellement sous le contrôle du Japonais Daiichi Sankyo, devrait prochainement intégrer le périmètre de son compatriote Sun Pharma. L'opération, dont le montant est estimé à 4 milliards de dollars, donnera naissance au numéro un indien des groupes pharmaceutiques et au numéro cinq mondial du secteur des génériques, juste derrière l'Américain Mylan. L'Israélien Teva occupe la place de leader sur ce marché, avec un chiffre d'affaires de 9,2 Mrds $. Il est suivi par Sandoz et Actavis.

Sun Pharma payera la totalité de cette transaction en actions. Les détenteurs des titres de Ranbaxy recevront 0,8 action Sun Pharma pour une action Ranbaxy. Cela représente une prime de 18 % de la valeur moyenne du titre de Ranbaxy, les 30 derniers jours avant l'annonce de cette acquisition. La combinaison de Sun Pharma et de Ranbaxy engendra un groupe pesant 4,3 Mrds $ de ventes, pour un Ebitda de 1,2 Mrd $ en 2013 (base pro-forma). Il possédera 47 usines de production implantées aux quatre coins de la planète, avec des opérations dans 65 pays. Le nouvel ensemble disposera en outre d'un solide portefeuille de produits génériques et de spécialité commercialisés au niveau mondial. Il aura un pied dans de nombreuses aires thérapeutiques telles que la psychiatrie, la neurologie, la cardiologie, l'ophtalmologie, l'urologie, le diabète, la gynécologie, etc. L'opération devrait être bouclée d'ici à la fin de l'année.

Ranbaxy et Sun dans le viseur de la FDA

Daiichi Sankyo, qui avait déboursé en 2008 l'équivalent de 3 Mrds € pour mettre la main sur 63,4 % des parts de Ranbaxy, détiendra alors 9 % de la nouvelle société et aura le droit d'être représenté à son conseil d'administration. Cette cession a été saluée par le marché boursier, puisque le titre du laboratoire japonais a clôturé en hausse de 3,30 % à la Bourse de Tokyo le 7 avril, jour de l'annonce du projet. Il faut dire que Daiichi Sankyo a essuyé plusieurs déconvenues avec cette filiale indienne. Ranbaxy est en effet dans le viseur de la FDA depuis plusieurs années, pour non-respect des règles de bonnes pratiques de fabrication. Les autorités américaines ont d'ailleurs interdit au laboratoire d'exporter sur le territoire américain les produits sortant de quatre usines indiennes. La dernière interdiction en date concerne celle de Toansa. Cette situation ne semble pas vraiment inquiéter Sun Pharma, qui a lui même été récemment en proie à des soucis avec la FDA. Cette dernière a suspendu en mars les importations de produits fabriqués dans son usine indienne de Karkhadi, en raison de problèmes de qualité. Un des challenges de la nouvelle société sera donc de se racheter une conduite auprès de l'agence américaine du médicament, puisque le marché américain devrait compter pour environ 47 % de ses ventes.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS