Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Fusée réutilisable, l’Europe est en retard

Hassan Meddah , ,

Publié le

SpaceX est en passe de prendre un coup d’avance sur la vieille Europe spatiale. Après avoir commercialisé des lanceurs à prix cassés grâce à une organisation industrielle hypercentralisée, le californien mise sur les lanceurs réutilisables. La société devait effectuer le 10 janvier un essai inédit de récupération du premier étage de sa fusée Falcon 9. À l’occasion d’une mission de ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS), elle devait tenter de récupérer son lanceur en le faisant atterrir sur une plate-forme flottante au large de la Floride. Quelle que soit l’issue de la tentative, aux chances réduites, le groupe a indiqué qu’il allait persévérer dans cette voie. Son objectif : diviser par deux le prix des lanceurs. Pendant ce temps-là, l’Europe… s’interroge sur la viabilité du concept. Industriels et agences spatiales se concerteront lors d’un point d’étape au milieu de l’année pour éventuellement lancer des démonstrateurs. Le Cnes a ressorti des cartons d’anciens projets développés avec le russe Roskosmos, il y a déjà dix ans. Il s’agit de remplacer la technologie des moteurs cryogéniques d’Ariane par des moteurs oxygène liquide/méthane, plus aptes à la réutilisation. Mais de fait, l’Europe a du mal à suivre le rythme imprimé par Elon Musk, le patron milliardaire de SpaceX. L’Agence spatiale européenne (ESA) doit d’abord réussir le développement d’Ariane 6, dont le premier vol est prévu en 2020. Le lanceur européen en version récupérable ne serait donc disponible, au mieux, que vers 2025, soit dix ans après celui de SpaceX. L’argent manque aussi : Ariane 6 accapare l’essentiel des crédits (4 milliards d’euros sur dix ans). Le budget prévu pour les lanceurs du futur a été réduit au strict minimum, soit… 3 millions d’euros. Une goutte d’eau dans l’immensité spatiale ! 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle