Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Fun'Ethic démocratise la cosmétique bio

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Made in France

Fun'Ethic démocratise la cosmétique bio

L’opportunité

Les produits naturels et biologiques représentent une part de 3% sur le marché européen des cosmétiques. L’Allemagne et la France sont les principaux consommateurs de ces produits.

Ils jugeaient la cosmétique naturelle trop chère et sélective. À Sierentz, dans le Haut-Rhin, deux anciens cadres dirigeants du secteur ont décidé de créer, fin 2011, la société Fun’Ethic. Leur credo : une cosmétique bio de qualité, responsable et à petits prix. Restait à trouver des partenaires, régionaux si possible, partageant leurs valeurs. Au nord de Strasbourg, un laboratoire formule leurs produits écocertifiés en utilisant des ingrédients français, y compris les parfums.

En septembre 2012, les premiers cosmétiques (eau micellaire nettoyante, crème de jour, déodorant…) sont lancés chez Casino, Carrefour, Amazon. Fun’Ethic récolte 20 000 euros en quatre mois. En 2013, nouvelle ambition : concevoir une trousse transparente contenant cinq produits de beauté pour les fêtes de fin d’année, convenant aux géants de la grande distribution. "Il fallait trouver une trousse pas chère, mais qui ne vient pas d’Asie, expliquent Martine Schmitt et Olaf Maurice, les cofondateurs. Nous avons amputé nos marges : ce qui nous coûte 1 euro, on le revend en moyenne à 3." Fun’Ethic a travaillé avec Les Mouettes Vertes, une entreprise bretonne d’accessoires écoresponsables, pour concevoir la trousse en plastique bio transparent en recyclant les chutes de matière d’un fabricant normand de toiles de stores.

Les trousses, fabriquées à Aix-en-Provence, puis conditionnées et distribuées par des centres de travailleurs handicapés (Esat), sont accompagnées de disques démaquillants en coton bio fournis par un partenaire alsacien. Trois modèles de trousses pour femmes ont séduit Leclerc, Système U… La start-up espère en vendre près de 6 000 et atteindre 280 000 euros de chiffre d’affaires en 2013. Avant de s’attaquer au marché de l’homme "auquel on fait encore payer trop cher ses produits !"

Gaëlle Fleitour

L’innovation

Pour Fun’Ethic, la gestion de l’entreprise doit, elle aussi, être en cohérence avec son projet de développement durable. Son modèle organisationnel, qui prône la solidarité et la transparence (avec la publication en ligne des salaires, des marges et de la composition des produits), a été reconnu innovant par Alsace Innovation.

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3357-3358

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3357-3358

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 de L’Usine Nouvelle
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle