Fukushima : Tepco retire les premiers combustibles usés du réacteur n°4

Le démantèlement de Fukushima commence. Modestement. Il s’agit pour l’heure de retirer le combustible d’un des quatre réacteurs endommagés lors de l’accident du 11 mars 2011.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : Tepco retire les premiers combustibles usés du réacteur n°4

Ce lundi 18 novembre est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de la centrale de Fukushima. Plus de deux ans et demi après le terrible accident, l’opérateur Tepco a commencé la première étape du démantèlement du site. Elle consiste à retirer le combustible usé entreposé dans une piscine à l’intérieur du bâtiment numéro 4, le moins endommagé car à l’arrêt lors du tremblement de terre et du Tsunami du 11 mars 2011.

L’opération, décrite dans la vidéo ci-dessous, demande d’insérer dans la piscine un conteneur de 5,5 mètres de haut pour 2,1 mètres de large. Un robot de manutention y déplace les assemblages de combustibles, de 300 kg, sans les sortir de l’eau. Le colis pèse 91 tonnes une fois chargé. Une fois fermé, il est posé sur camion et transporté à une centaine de mètres dans une piscine où le combustible sera entreposé pendant dix ans. La piscine numéro 4, la moins endommagée du site, contient 1533 assemblages. En théorie, et hors mauvaise surprise, la piscine sera vidée d’ici fin 2014. A la suite de quoi Tepco pourra réaliser la même opération sur les piscines des réacteurs 1, 2 et 3, en plus mauvais état.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un bâtiment entier à construire

La longue période qui s’est écoulée avant d’arriver à cette étape s’explique par le fait que Tepco, aidé d’experts américains, a dû créer des procédures et des machines nouvelles pour mener l’extraction à bien. De nombreux débris tombés dans la piscine ajoutent à la complexité de l’opération. Si les plus gros ont été retirés, de plus petits doivent être déplacés avec les assemblages, au risque de les abîmer.

Surtout, l’électricien japonais a dû faire construire un immense bâtiment à côté et en surplomb du réacteur numéro 4. Il permet de supporter et d’actionner les grues de manutention. Il assure aussi le convoyage du colis de combustible endommagé jusqu’aux camions de transport. L’ensemble de ces installations est censément construit pour résister à un séisme aussi puissant que celui qui a conduit à la catastrophe nucléaire.

Ludovic Dupin

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS