Fukushima : Tepco renonce à récupérer son robot-serpent perdu dans la cuve d'un réacteur

L'opérateur japonais de la centrale accidentée de Fukushima a indiqué avoir renoncé à récupérer un robot en forme de serpent utilisé pour rechercher des traces du combustible fondu dans un des réacteurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : Tepco renonce à récupérer son robot-serpent perdu dans la cuve d'un réacteur
Le robot-serpent utilisé par Tepco lors d'une présentation à la presse le 5 février dernier.

Avec des niveaux de radioactivité particulièrement élevés, les robots ont un grand rôle à jouer pour aider les hommes dans le processus de décontamination de la centrale accidentée de Fukushima. Dernier exemple en date : un robot-serpent utilisé par l'opérateur japonais Tokyo Electric Power (Tepco) pour rechercher des traces du combustrible fondu dans un des réacteurs.

Envoyé ce vendredi 10 avril accomplir sa mission d'inspection et équipé d'une caméra et de différents capteurs, cet animal mécatronique a été conçu par Hitachi avec l'appui de l'Irid ("International research institute for nuclear decommissioning", une structure spéciale de recherche et développement de technologies spécifiques pour les interventions nécessaires à Fukushima Daiichi). L'engin s'est malheureusement arrêté après avoir parcouru une dizaine de mètres et l'équipe en charge de le piloter n'a pas pu en reprendre le contrôle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Après plusieurs tentatives infructueuses pour le récupérer, Tepco a fini par annoncer dans la nuit de samedi à dimanche qu'il abandonnait la partie, et donc le robot à l'intérieur de la cuve. La deuxième phase d'investigation qui devait démarrer ce lundi avec l'utilisation d'un autre robot a également été annulée. Un nouveau pépin dans le casse-tête que représente le démantèment de la centrale, un chantier qui devrait durer, au moins, trois décennies.

Une photo de la plongée du robot-serpent diffusée par Tepco vendredi 10 avril :

Julien Bonnet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS