Fukushima : Tepco a fini de retirer le combustible usé du réacteur n°4

Tepco, l'exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima, a annoncé que la première phase de son démantèlement  – le retrait du combustible qui se trouvait dans la piscine du réacteur numéro 4 – est achevée. Ce n'est qu'une étape dans un processus long et complexe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : Tepco a fini de retirer le combustible usé du réacteur n°4

Dans le démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima, partiellement détruite par un tsunami en mars 2011, Tepco a remporté une - petite - bataille mais pas encore la guerre. L'opérateur nippon annonce que les opérations de retrait des combustibles usés de la piscine du réacteur numéro 4, entamées en novembre 2013, sont pratiquement terminées.

1331 assemblages usés ont été retirés du bassin, avec d'infinies précautions et sans incident notable. Il reste désormais 180 assemblages de combustible neuf à transporter en lieu sûr (22 ont déjà été retirés) : l'opération devrait être achevée "dans les prochaines semaines", indique Tepco.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

D'autres risques à lever

Avec l'achèvement de cette phase 1, qui a nécessité d'importants moyens (les fondations du réacteur 4 avaient été renforcées et une couverture a été ajoutée), l'un des risques de sur-accident (en cas de nouveau tsunami, par exemple) est écarté. Il en reste beaucoup d'autres à lever : l'opérateur doit encore régler le problème de l'accumulation d'eaux contaminées sur le site. Et du combustible usé doit être évacué des piscines de réacteurs 1, 2 et 3, beaucoup plus endommagés lors de la catastrophe et situés dans des zones où les taux de radiation sont bien plus élevés.

La prochaine étape majeure (le retrait des barres de combustible du réacteur 1) ne devrait pas débuter avant 2019 et l'ensemble des opérations de démantèlement doit durer 40 ans. Au moins.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS