FUKUSHIMA PEINE À DÉCONTAMINER SON EAU

Trois mois après la catastrophe de Fukushima, l'usine de décontamination de l'eau hautement radioactive accumulée dans les bâtiments de la centrale n'est toujours pas opérationnelle. Cinq heures après avoir été mise en service le 17 juin, elle a dû être arrêtée en raison d'un niveau trop élevé de radiations, qui a contraint à changer plus tôt que prévu les pièces du système absorbant le césium. Traiter l'eau servant à refroidir les trois réacteurs endommagés est pourtant crucial. L'opération est censée permettre aux ouvriers d'accéder aux circuits de refroidissement afin de les réactiver. Et doit empêcher que les volumes considérables d'eau contaminée accumulés (au moins 67 500 tonnes) ne se déversent dans l'océan Pacifique. L'installation, construite par Areva et le californien spécialiste de la gestion des déchets nucléaires Kurion, devrait retraiter jusqu'à 1 200 m3 d'eau par jour. Cette eau sera réutilisée pour refroidir les réacteurs.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement