Fukushima : les cuves des réacteurs peut-être percées

Le combustible nucléaire de trois réacteurs de la centrale de Fukushima pourrait avoir percé les cuves sous pression après avoir fondu dans les jours qui ont suivi le tsunami du 11 mars. C'est ce que rapporte mardi un quotidien japonais, citant un rapport gouvernemental. L'opérateur, Tepco, serait au bord de la faillite.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : les cuves des réacteurs peut-être percées

Selon le Yomiuri Shimbun, le plus grand journal nippon, le gouvernement japonais va informer l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) que le combustible nucléaire en fusion pourrait avoir percé la cuve sous pression des réacteurs 1, 2 et 3 et s'être accumulé au fond de l'enceinte de confinement qui entoure la cuve.

L'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), avait reconnu le mois dernier que le combustible avait partiellement ou totalement fondu dans ces trois réacteurs. Mais il n'avait pas émis l'hypothèse qu'il ait pu percer les cuves sous pression. Tepco espère parvenir d'ici janvier à refroidir progressivement le combustible et à le maintenir sous la barre des 100 degrés Celsius, étape cruciale pouvant mener à une sortie de crise à Fukushima.

Des experts de l'AIEA ont effectué fin mai une mission d'enquête d'une semaine au Japon. Ils doivent rendre un rapport détaillé lors d'une conférence ministérielle sur la sûreté nucléaire qui se tiendra du 20 au 24 juin à Vienne, siège de l'AIEA. L'Agence japonaise de la sûreté nucléaire a d'autre part multiplié par deux son estimation de la quantité de particules radioactives émises dans l'atmosphère pendant la première semaine suivant l'accident à Fukushima Daiichi (N°1), le plus grave depuis la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

Le gouvernement japonais a par ailleurs indiqué qu'il allait procéder à des contrôles de radioactivité des zones de baignade en mer, en rivière et dans les lacs. Les autorités vont donner aux préfectures des instructions sur les procédures à suivre et les critères d'évaluation après consultation de la Commission de sûreté nucléaire, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano.

Tepco serait sur le point de se restructurer

Pour sa part, le quotidien nippon Asahi rapporte que le président de la Bourse de Tokyo, Atsushi Saito, a déclaré que l'entreprise devrait passer par une phase de redressement judiciaire pour se relancer. Ces informations ont renforcé l'inquiétude des opérateurs quant à l'avenir de l'entreprise. D'autant qu'un plan de soutien dévoilé mi-mai par le gouvernement de centre-gauche pourrait être remis en cause en cas de démission du Premier ministre, Naoto Kan, impopulaire et fragilisé.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS