Fukushima : le ministre japonais de l'industrie exige 24 milliards d'euros de Tepco

L'Etat nippon avance des fonds à Tepco pour indemniser les victimes de la catastrophe. Mais lundi, le ministère concerné prévient la compagnie qu'elle devra s'organiser pour rembourser.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : le ministre japonais de l'industrie exige 24 milliards d'euros de Tepco

Les victimes de la catastrophe de Fukushima doivent pouvoir être indemnisées rapidement. Le gérant de la centrale, Tepco, connaissant de grandes difficultés financières, c'est l'Etat qui avancera l'argent nécessaire. En échange, les autorités demandent à Tepco de faire le ménage dans ses activités et de céder des biens pour pouvoir rembourser les sommes dues.

"Puisque vous allez utiliser de l'argent public pour indemniser les victimes, je souhaite que vous mettiez en oeuvre un 'plan spécial d'activités' qui permette de dégager au moins 2 500 milliards de yens (Ndlr : 24 milliards d'euros) en 10 ans", a déclaré lundi le ministre japonais de l'industrie, Yukio Edano.

La presse japonaise a révélé que Tepco s'apprête à demander au gouvernement une première tranche d'aide publique de quelque 700 milliards de yens (6,7 milliards d'euros). Cette somme ne représente qu'une petite partie des compensations que devra verser la compagnie. Au final, elles pourraient s'élever à 4 540 milliards de yens (43 milliards d'euros) d'ici à mars 2013.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS