Fukushima : des déchets radioactifs à ne plus savoir qu'en faire

Les travaux de décontamination et de nettoyage post-tsunami ont généré des millions de tonnes de déchets radioactifs. Mis en sacs, ces résidus attendent d'être pris en charge convenablement. Une attente qui risque de durer. Retrouvez le reportage de nos confrères du Journal de l'Environnement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fukushima : des déchets radioactifs à ne plus savoir qu'en faire

Ils sont partout. Au bord des routes, dans les jardins, les rizières, les forêts, les villes: les big bags restructurent les paysages de la préfecture de Fukushima. Habituellement réservés au transport des gravats, ces gros sacs noirs ou bleus recèlent des tonnages astronomiques de déchets radioactifs. Rien à voir avec des combustibles usés ou des débris de réacteurs. Les gros sacs stockent les résidus des travaux de décontamination, des ordures ménagères contaminées, des boues d’égout radioactives, les gravats des immeubles broyés par le tsunami, des cendres...

Lire cet article sur le site du Journal de l'environnement

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS