Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Fukushima : Comment les groupes français vont aider Tepco

, ,

Publié le

[ACTUALISE] - Eric Besson affirme que les responsables de Fukushima ont accepté le soutien d'EDF, d'Areva et du CEA. Voici les premières précisions sur la nature de l'aide qui sera apportée.

Fukushima : Comment les groupes français vont aider Tepco © Digital Globe

L'aide proposée par les industriels français a été acceptée. "Tepco, pour la première fois, a demandé l'appui des industriels français concernés. En l'occurence, EDF, Areva et le CEA." Le ministre de l'industrie Eric Besson, interviewé ce lundi matin sur RTL, y voit "une bonne nouvelle".

Areva et le CEA devraient apporter une aide humaine plus que matérielle. "Nous allons certainement détacher des ingénieurs, spécialistes de la radio-protection" précise un porte-parole d'Areva. Au CEA, on évoque "de l'aide à l'analyse, la mise à disposition d'experts". Cela impliquerait des échanges d'informations plus complets, un contact plus étroit avec Tepco. Selon les demandes de Tepco, qui restent à préciser, une task-force commune pourrait être mise en place.

EDF va plutôt prêter du matériel à son homologue nippon. "Aujourd'hui, les japonais regardent ce qui leur manque. On ne sait pas encore de quoi ils auront besoin précisément." Un porte-parole du groupe rappelle également que les robots qui avaient été proposés aux Japonais étaient dédiés au démantellement des centrales. Les responsables sur place ont favorisé le matériel de première urgence, et donc décliné l'offre.

Une première vague d'aide est déjà arrivée sur place. Le 18 mars, Areva a affrété un avion avec des masques, combinaisons et de l'acide borique mis à disposition par EDF. Le 22 mars, du matériel fourni par l'Etat et Areva dont des groupes électrogènes, des pompes et des camions, a été acheminé vers le Japon.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

28/03/2011 - 22h26 -

nos specialistes vont preter au japonais le bouclier magique qui a arreté les nuages radioactifs aux frontières de la France en 1986, pour une fois qu'une technologie francaise a fait ses preuve il faut en faire profiter les autres.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle