Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Fujitsu met l’authentification biométrique par reconnaissance des veines de la main à la portée des mobiles

Ridha Loukil , ,

Publié le

Le groupe japonais Fujitsu a réussi à miniaturiser suffisamment le capteur d’identification des veines de la paume de la main pour l’intégrer dans des terminaux mobiles comme les tablettes ou les smartphones. De quoi en offrir une alternative d’authentification biométrique aux dispositifs traditionnels de déverrouillage par code PIN ou mot de passe.

Fujitsu met l’authentification biométrique par reconnaissance des veines de la main à la portée des mobiles © Pexels - CC

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L’authentification biométrique par reconnaissance des veines de la paume de la main ne se cantonnera plus aux bornes de contrôle installées dans les universités, les banques ou les administrations. Grâce aux derniers développements de Fujitsu Laboratories, au Japon, cette technologie se met désormais à la portée des mobiles comme les tablettes ou les smartphones.

Une pastille de 8 mm de largeur

L’électronicien japonais a réussi en effet à miniaturiser suffisamment le capteur des veines de la paume de la main pour l’intégrer dans des terminaux portables. Le dispositif combine une LED d’illumination et un photodétecteur fonctionnant tous deux à une longueur d’onde proche de l’infrarouge. Il identifie le réseau sanguin de la paume de la main en analysant les rayons réfléchis. Il se présente sous la forme d’une pastille d’une largeur de seulement 8 mm. Une compacité qui facilite son intégration dans les terminaux portables.

L’authentification biométrique par ce procédé est réputée plus fiable que celle fondée sur l’empreinte digitale. Elle est également présentée comme plus hygiénique puisqu’elle ne nécessite aucun contact avec le capteur. Mais pour fournir un bon résultat, elle doit capter une zone d'une taille suffisante de la paume de la main. C’est tout le challenge dans les terminaux mobiles.

Dispositif de diffraction optique

Fujitsu surmonte le problème en faisant appel à un dispositif optique à diffraction qui focalise la lumière sur une zone réduite. L’authentification s’effectue simplement en glissant les doigts sur l’écran tactile. Pendant ce geste, le système prend une rafale d’images. De quoi construire ensuite par un algorithme le vaisseau sanguin complet de la paume de la main en analysant toutes les images. Une astuce qui conserve malgré la miniaturisation les atouts de fiabilité de ce procédé d’authentification biométrique avec, selon Fujitsu, un taux de faux rejet de 0,01% et un taux de faux positifs de 0,001%.

L’authentification biométrique par reconnaissance des veines des doigts ou de la paume de la main est développée par Hitachi et Fujitsu depuis 2005 au Japon. Jusqu’ici, elle était appliquée à des systèmes de contrôle multi-utilisateurs. Le fait que l’identification s’effectue sans contact par lecture optique supprime les problèmes d’hygiène posés par l’authentification d’empreintes digitales.

Avec sa miniaturisation, Fujitsu veut en faire une alternative aux codes PIN et mots de passe pour le déverrouillage de portables.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle