Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Fujitsu lance son OPA sur GFI Informatique

,

Publié le

Fujitsu Services a lancé une OPA sur GFI Informatique au prix fixé dès la déclaration d'intention du 2 mai de 8,5 euros par action, après paiement du dividende de 0,2 euro, et de 3,15 euros par bon de souscription d'action remboursable (BSAR).

Les entreprises citées

Le groupe japonais a souligné que son offre de 419 millions en numéraire était "aujourd'hui la seule offre ferme proposée à l'ensemble des actionnaires de GFI Informatique, à la suite du retrait de l'offre d'Apax, annoncé hier par GFI Informatique", qu'il avait fixé comme condition. La cotation du titre GFI Informatique a été décalée vendredi à 13h00 à la demande de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Le titre avait clôturé jeudi à 9,20 euros.

Pour Fujitsu Services, filiale en Europe du géant informatique japonais Fujitsu, le prix proposé fait ressortir une prime de 19,5% par rapport au dernier cours (ajusté du dividende proposé pour 2006) à la date du 27 avril, la veille de l'annonce par GFI Informatique de sa décision de reporter son assemblée générale extraordinaire. Le groupe japonais a ajouté qu'il avait rencontré à plusieurs reprises le P-DG de la société française, Jacques Tordjman, ainsi que certains directeurs et membres du conseil d'administration pour présenter l'offre. Il a expliqué qu'il voulait créer un leader des services informatiques en combinant ses activités en Grande-Bretagne et en Europe du Nord et celles de sa cible en France et dans le sud de l'Europe. GFI Informatique n'avait pas de commentaire dans l'immédiat.

Le groupe français avait annoncé jeudi soir que le protocole signé avec le fonds Apax Partners - qui prévoyait une augmentation de capital réservée à celui-ci afin qu'il ait 15% du capital via une structure commune avec le management - arrivait à échéance le 31 mai et que le report à fin juin de l'assemblée générale qui devait l'approuver le rendait "caduc". GFI a reporté à deux reprises la date de cette assemblée, le temps d'étudier l'offre annoncée le 2 mai par Fujitsu.

Il a expliqué jeudi soir qu'après des contacts avec le groupe japonais, son conseil d'administration avait été amené à constater qu'à ce jour, les éléments fournis ne lui permettaient pas de se prononcer "sur la convenance du projet industriel, eu égard aux objectifs et au plan d'affaires de GFI Informatique". Selon GFI, le prix proposé "ne reflète pas la valorisation intrinsèque de la société et, encore moins, ses perspectives alors que celle-ci se trouve dans une phase de retournement". Il a mandaté Lehman Brothers et le cabinet Paul Hastings pour examiner "toutes alternatives stratégiques".

Les analystes financiers ont estimé que la position de GFI Informatique n'était pas surprenante. Ils ont ajouté que le retrait d'Apax signifiait que le fonds ne voulait pas jouer le rôle de chevalier blanc face à Fujitsu Services.

Usinenouvelle.com, avec Reuters

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle