Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

FSH Welding Group se dote d’une nouvelle usine pour 13 millions d’euros

, , , ,

Publié le

Le spécialiste des produits de soudage et de brasage inaugurera le 5 septembre à Grandvillars (Territoire de Belfort) une usine flambant neuve de 13 millions d’euros qui augmente ses capacités de 50 %.

FSH Welding Group se dote d’une nouvelle usine pour 13 millions d’euros
Nouveau site de production de FSH Welding Group à Grandvillars (Territoire de Belfort).
© D.R.

FSH Welding Group, société contrôlée à 100 % par le groupe Viellard Migeon & Cie (1 milliard d’euros de chiffre d’affaires consolidé, 10 800 salariés) inaugurera le 5 septembre à Grandvillars (Territoire de Belfort) sa nouvelle usine de 8 400 mètres carrés, longue de 120 mètres et large de 65 mètres. Dessinée en U, son coût s’élève à 13 millions d’euros, dont 7 millions à la charge de la société d’économie mixte d’équipement de Belfort (Sodeb) qui a réalisé le bâtiment brut.

Les 6 autres millions d'euros dépensés par l’entreprise se divisent en deux : 3 millions pour le process et 3 millions en agencement intérieur (bureaux et laboratoire), isolation, sécurité, chauffage… "Nous respectons toutes les normes environnementales, notamment la RT 2012", indique Philippe Vanhove, responsable des méthodes et de l’industrialisation qui a suivi tout le projet depuis son origine.
L’outil de production (50 % de capacité supplémentaire) a de son côté été renouvelé aux trois-quarts comme en témoigne la ligne modernisée permettant de sortir plus de 300 types d’électrodes de soudage à l’arc et les nouveaux fours et malaxeurs. Tous les flux ont été également pensés pour gagner en productivité (de l’ordre de 20 à 30 %). Les distances parcourues par les chariots élévateurs sont ainsi divisées par trois.

Des ventes dans 80 pays

L’usine de Grandvillars compte 84 salariés et intègre la tréfilerie d’Aubagne, aujourd’hui fermée. Elle demeure dédiée aux produits de soudage : électrodes, fils TIC/MIG et alliages spéciaux. Elle n’est pas le seul site comtois de FSH Welding Group, fondée en 1870. Une autre unité de fabrication, implantée à Roche-lez-Beauprè (Doubs), non loin de Besançon, assure avec 60 personnes et grâce à sa fonderie la fabrication des alliages de brasage et de soudo-brasage en baguettes, anneaux et bobines.

L’entreprise réalise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont la moitié à l’exportation dans 80 pays. Elle emploie 210 personnes dans le monde et compte cinq filiales de commercialisation à l’étranger : au Canada, en Inde, au Royaume-Uni, en Italie et en Argentine.
Plus petit que la plupart de ses concurrents, le fabricant se distingue par une expertise très pointue et des solutions innovantes, sous la marque unique Sélectarc, pour des secteurs aussi divers que les transports, l’énergie, la chimie, le bâtiment ou encore le génie climatique, grâce à ses deux laboratoires de R&D, forts d’une équipe de 8 ingénieurs et techniciens.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle