Frédéric Debord, patron du troisième opérateur marocain des télécoms Inwi remercié

En pleine montée en puissance de la 4G au Maroc, le conseil d'administration de Wana Corporate (Inwi) comprenant des représentants de la holding royale Sni et du koweitien Zain  a entériné le 18 septembre la démission de Frédéric Debord, directeur général. Nadia Fassi Fehri, présidente du troisième opérateur marocain occupera ses fonctions

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Frédéric Debord, patron du troisième opérateur marocain des télécoms Inwi remercié
Frédéric Debord

Frédéric Debord, directeur général de l'opérateur marocain des télécoms a été remercié par le conseil d'administration de Wana Corporate ce 18 septembre.

Motif ? Selon les termes du communiqué émis par Inwi, Frédéric Debord a "estimé que sa mission était terminée avec le lancement de la 4 G." Selon la presse marocaine, il aurait été démis de ses fonctions pour insuffisance de résultats.

Après avoir accepté cette démission, le conseil d'administration souligne "qu'une nouvelle dynamique s'impose afin d'accompagner la transformation que connait le secteur des télécoms".

Nadia Fassi Fehri qui occupait le poste de présidente d'Inwi prend la succession de Frédéric Debord. Elle aura donc la tâche de mener cette "nouvelle dynamique". Elle est diplômée de Polytechnique Paris, de l’Ecole nationale des ponts et chaussées et de l’université Paris VII-Jussieu en mathématiques financières.

Quant à Frédéric Debord, diplômé de Sciences po est un transfuge d'Orange. Il a été désigné au poste de directeur général d'Inwi, lors du démarrage des activités de la société télécom en 2009.

Troisième opérateur télécom marocain derrière Maroc télécom, l'opérateur historique et Méditel, filiale d'Orange, Inwi a vu sa part de marché mobile portée à 27,28% au premier semestre.

Pour rappel, Inwi a été le deuxième opérateur au Maroc à lancer la commercialisation de la 4 G, deux jours après celle de son concurrent Méditel le 15 juin.

Arrivé sur le marché des télécoms marocain il y a 5 ans, Inwi est une filiale du koweitien Zain et de la SNI, holding de la famille royale du Maroc dirigée depuis octobre 2014 par Hassan Ouriagli.

En mars dernier, Inwi avait emporté une licence 4G à l'issue d'un appel d'offres conduit par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) pour un montant de 503 millions de dirhams.

Pour rappel, Inwi s'accapare au Maroc 27,8% de parts sur le marché de la téléphonie mobile derrière Maroc Telecom leader sur son marché avec 41,% des 44 millions de lignes actives à fin 2014 et Méditel avec 30,8% des lignes.

Nasser Djama

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS