Fraude aux émissions de NOx par des poids-lourds en Allemagne

20 % des camions venant d'Europe de l'Est et circulant en Allemagne seraient équipés d'un module falsifiant leurs émissions de NOx, selon un documentaire de la chaîne allemande ZDF. Ces poids-lourds simuleraient l'utilisation d'un système de réduction catalytique (SCR) leur permettant de transformer 85 % des émissions de Nox en vapeur d'eau et azote inoffensif alors même qu'il ne fonctionnerait pas.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fraude aux émissions de NOx par des poids-lourds en Allemagne

Des transporteurs manipuleraient les taux d’émissions de NOx rejetés par leurs poids-lourds, selon le documentaire allemand Frontal 21 diffusé par la chaine ZDF mardi soir (visible à partir de 8’).

Tous les poids lourds construits à partir d’octobre 2006 sont équipés d’un système de réduction catalytique (SCR) utilisant la solution AdBlue. Cette dernière, fabriquée à l’aide d’urée et d’eau déminéralisée, est injectée dans le système d’échappement des poids-lourds. Grâce à cette solution, 85 % des émissions de NOx sont transformées en vapeur d’eau et en azote inoffensif. Environ 3 litres d’AdBlue sont nécessaires pour 100 litres de diesel, détaille Total sur son site.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le mélange AdBlue étant coûteux, les transporteurs ont trouvé une solution pour contourner son utilisation : l’AdBlue-killer. Ce module arrête l’injection d’AdBlue, mais indique sur le tableau de bord du camion qu’il roule avec un système de réduction catalytique, explique la ZDF.

20 % des poids-lourds venant d’Europe de l’Est équipé de ce système

Si ce logiciel peut être ajouté légalement sur les camions dans les pays n'imposant pas l'AdBlue, cela implique qu’ils payent plus cher leur vignette et perdent quelques avantages fiscaux. Ainsi, certains auraient sauté sur l’occasion pour proposer aux transporteurs l’ajout de l’AdBlue-killer sans le faire savoir aux autorités, expose la ZDF.

De ce système découle un avantage financier certains pour les transporteurs. D’une part, ils n’ont plus à payer la fameuse solution d’AdBlue. D’autre part, explique la ZDF, le tarif des péages autoroutiers allemand, indexé sur les taux d’émissions polluantes rejetées par les poids-lourds, est le même que s’ils utilisaient réellement ce système.

Or, pas moins de 20% des poids lourds venant d’Europe de l’Est et circulant en Allemagne disposeraient d’un tel système, selon la ZDF. Ce serait donc 110 millions d’euros en moins dans les caisses de l’Etat, a calculé la chaîne de télévision allemande, et surtout des tonnes de NOx supplémentaires rejetés tous les ans.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS