François Hollande valide sa méthode du dialogue social

Lors de ses vœux devant les partenaires sociaux à l’Elysée, le président de la République a annoncé vouloir poursuivre sa méthode du dialogue social. Une nouvelle conférence sociale se tiendra en juillet.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

François Hollande valide sa méthode du dialogue social

Le ton est grave et pas seulement parce que la situation internationale – la guerre au Mali et la prise d’otage sur un site gazier algérien – préoccupe François Hollande. Devant les partenaires sociaux, réunis à l’Elysée à l’occasion des vœux aux forces de l’entreprise et à l’emploi, le chef de l’Etat veut montrer qu’il tient son cap aussi en matière économique.

Après l’accord obtenu sur la négociation du travail, la méthode prônée par François Hollande se trouve renforcée. Et sa stratégie validée. "Cet accord fera date. C’est le premier depuis 40 ans sur le sujet de l’emploi", s’est félicité François Hollande, pour qui "le temps de la concertation et de la négociation n’est pas un temps perdu. C’est un temps gagné sur les malentendus et les conflits".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne


Cette méthode, le chef de l’Etat entend bien donc la poursuivre en 2013. Après la négociation sur la sécurisation de l’emploi, que François Hollande s’engage à "respecter fidèlement" lors de sa transposition dans la loi en mars, le dialogue social sera étendu à d’autres sujets.

L’exécutif prévoit de lancer d’autres concertations sur la qualité de vie au travail, l’égalité professionnelle homme-femme et la réforme de la formation professionnelle, notamment pour réduire le nombre d’organismes collecteurs. Au printemps doit s’engager aussi un rendez-vous avec les partenaires sociaux sur le financement des retraites et celui de la protection sociale.

Nouvelle conférence sociale en juillet

Dernier grand rendez-vous pour les syndicats et le patronat : une grande conférence sociale devrait à nouveau se tenir en juillet, "avec le même format et le même agenda" que celle qui s’est tenu en juillet dernier pour fixer la feuille de route du dialogue social. Autre symbole, la place du dialogue social devrait être inscrite dans le futur projet de loi constitutionnelle en préparation.

Pour autant, François Hollande s’est gardé de tout triomphalisme sur sa méthode. Pour ne pas susciter l’ire de son aile gauche, y compris au sein du parti socialiste où l’accord sur l’emploi ne fait pas l’unanimité, le président a rappelé que l’accord "avait suscité de longues discussions. Il n’a pas été approuvé par toutes les organisations de salariés".

La tâche la plus dure pour le chef de l’Etat se situe cependant sur le front de l’emploi, même s’il reconnait que son objectif d’inverser la courbe du chômage avant fin 2013 "rencontre le scepticisme, parfois les interrogations". Pour relancer l’industrie, la conférence nationale de l’industrie devrait se réunir dans les prochaines semaines pour essayer d’améliorer l’organisation des filières industrielles. Le chef de l’Etat a aussi assuré "qu’un budget sera dédié" au financement de "l’innovation de rupture". "Notre pays a toujours progressé en faisant de grands choix industriels. Sauf que ce n’est plus l’Etat seul qui peut en décider. C’est l’ensemble des acteurs économiques", assure-t-il.

Solène Davesne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS