Economie

François Hollande laisse les dirigeants de PSA s'exprimer en premier

, , , ,

Publié le , mis à jour le 01/07/2013 À 07H17

François Hollande a laissé, vendredi 28 juin, le soin aux dirigeants et aux actionnaires de PSA Peugeot Citroën de s'exprimer sur l'avenir de l'entreprise, ajoutant que l'Etat ne pourrait, le cas échéant, s'exprimer que dans un second temps.

François Hollande laisse les dirigeants de PSA s'exprimer en premier © Elysee.fr

Selon des sources proches du dossier, la famille Peugeot serait prête à céder le contrôle de PSA si elle parvient à convaincre General Motors de renforcer l'alliance entre les deux groupes et d'injecter de nouveaux fonds.

"C'est d'abord aux actionnaires et aux dirigeants de l'entreprise Peugeot de donner les informations. Je n'en ai aucune dont j'aurais à faire part au moment où je m'exprime", a déclaré le chef de l'Etat français devant la presse au terme d'un Conseil européen à Bruxelles.

François Hollande a dit vouloir laisser les actionnaires et les dirigeants s'exprimer en premier.

"C'est à ce moment-là que l'Etat pourra faire un commentaire", a-t-il ajouté.

(Reuters, Emmanuel Jarry, avec Elizabeth Pineau à Paris)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte