Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

François Hollande en Lorraine : le président inaugure l’usine Safran-Albany

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/11/2014 À 08H57

François Hollande achève le 24 novembre sa visite en Lorraine en inaugurant officiellement l’usine Safran-Albany de Commercy (Meuse). Opérationnel depuis juin, le site compte une centaine de salariés et doit en employer 400 d’ici à trois ans.

François Hollande en Lorraine : le président inaugure l’usine Safran-Albany
Moteur Leap
© Wikipedia commons - KGG1951

François Hollande est attendu lundi 24 novembre à Commercy (Meuse) pour inaugurer l’usine d’aubes et des carters de soufflantes pour les réacteurs de nouvelle génération de moteurs d’avions implantée par Safran Aéro Composite et Albany Engineered Composites. Les deux équipementiers ont créé dans le sud meusien la réplique d’une unité inaugurée en mars dernier à Rochester, dans la banlieue de Boston.

Le site américain équipera les pièces de réacteurs des 737 Max de Boeing tandis que son pendant meusien fournira l’A320neo d’Airbus, les deux usines se répartissant les commandes de l’avionneur chinois Comac. Les deux usines mobilisent l’une et l’autre un investissement de 90 millions d’euros, dont les deux tiers pour la phase de construction et de lancement. D’ici à 2018, elles emploieront 400 salariés chacune et produiront 30 000 aubes par an.

Débouché pérenne pour une quarantaine d’années

Fruit de quinze ans de recherche, les réacteurs de la famille Leap-X présentent un débouché pérenne pour une quarantaine d’années. "Notre implantation à Commercy s’inscrit dans un cycle long et sur un marché protégé. La production atteindra son rythme de croisière d’ici deux à trois ans. Cette perspective nous a permis de nouer des partenariats durables construits sur la confiance. Nous nous sommes sentis compris par les pouvoirs publics et les collectivités locales et avons nous-mêmes consacré de gros moyens à l’accompagnement du projet", souligne Olivier Balmat, directeur de Safran à Commercy.

Le recrutement est un challenge majeur pour l’usine, qui devra embaucher 60 à 80 personnes par an. Fortement impliqué depuis la genèse du projet en 2011, le conseil régional de Lorraine a consacré 300 000 euros à la formation d’une cinquantaine de "pionniers", essentiellement des demandeurs d’emplois sélectionnés par Pôle emploi pour assurer le lancement de l’usine meusienne.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle