François Bayrou veut une loi-cadre pour le "Produire en France"

A un peu plus d’une semaine du premier tour, le candidat reprend ce 12 avril l’un de ses principaux thèmes de campagne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

François Bayrou veut une loi-cadre pour le

François Bayrou remet le couvert sur le "Produire en France". Le candidat a présenté aujourd’hui à Paris un projet de loi-cadre pour défendre le "Produire en France". "C’est un texte dont nous voulons faire l’un des textes les plus importants de la législature", indiquait ce matin le candidat centriste.

Il est entouré d’Anne-Marie Idrac, ex-patronne de la RATP et de la SNCF, et de Robert Rochefort, député européen et ancien dirigeant du Crédoc. "C’est un texte qui permet de répondre à trois problèmes qui sont liés, celui du chômage, du pouvoir d’achat et du surendettement de la France", a martelé François Bayrou, qui a égratigné au passage François Hollande, qui selon lui n’a pas évoqué le thème de l’emploi lors du débat organisé sur France 2 hier.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le candidat du Modem a pris en exemples trois filières, le textile, le bois et le tourisme, où la France est dépassée par ses voisins allemands, italiens et espagnols. Le candidat a également insisté sur la filière du numérique qui représente 750 000 emplois.

Sur les mesures-phares proposées par cette loi, détaillés par Robert Rochefort, rien de bien nouveau par rapport à ce qui a été avancé par le candidat centriste en début de campagne. Le Modem propose la création d’un commissariat stratégique : "Il doit avoir un pouvoir d’organisation des filières, détaille Robert Rochefort. Tout texte législatif et parlementaire lui sera soumis et le Commissaire aura la possibilité de le suspendre s’il est contradictoire avec le Produire en France", explique le député européen.

Outre le label détaillant la valeur ajoutée des produits réalisée en France, le candidat propose d’instaurer dans la loi-cadre une garantie de cinq ans obligatoire pour les produits vendus en France.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS