Quotidien des Usines

Franche-Comté

, , , ,

Publié le


88 projets
annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 5.5 % du total France.

871,6 millions d'euros engagés, soit 2.1 % du total France.

703 emplois
envisagés à terme, soit 1.1 % du total France.


> Mini-portrait

> 5 investissements marquants

> 8 points noirs

> Les autres investissements


L'automobile entre deux modèles


· L'industrie régionale de l'automobile, menée par le site de PSA Peugeot Citroën à Sochaux, fait une pause.

· Plusieurs projets sont différés dans la métallurgie et le jouet.


Grâce à la Peugeot 307, lancée en 2001 sur les lignes de Sochaux (Doubs), à un rythme de croisière avoisinant 1 200 véhicules par jour, l'industrie régionale de l'automobile peut faire une pause. Les équipementiers du Pays de Montbéliard (Trécia, Snop), dont le contrat a été renouvelé pour le dernier modèle du constructeur, et les nouveaux installés (Plastic Omnium) se limitent maintenant à des investissements courants... Tous attendent la future Citroën moyen de gamme, prévue d'ici à deux ans, sur la plate-forme commune de Sochaux-Mulhouse.

Pour autant, PSA Peugeot Citroën ne baisse pas la garde et maintient, pour la quatrième année consécutive, un niveau d'investissement de plus de 200 millions d'euros. L'équipe de fin de semaine a repris du service en juin, avec les 1 500 postes d'intérimaires, non renouvelés en novembre 2001. En même temps, en raison d'un plan de charge soutenu, le constructeur poursuit sa politique de recentrage sur son " cœur de métier ".

Il préfère arrêter l'activité de sa fonderie de Sochaux (513 salariés), plutôt que d'investir lourdement dans la technologie de l'aluminium. Des rumeurs persistantes évoquent aussi la cession de Process Conception Ingénierie (PCI). Le metteur au point d'outillages a déjà diversifié sa clientèle auprès d'autres constructeurs, dans le but de limiter à 30 % de son chiffre d'affaires, les commandes de la maison-mère.

Autre exemple de la stratégie d'externalisation du constructeur : la fabrication des coiffes de sièges en cuir a été transférée des ateliers PSA de Vesoul (Haute-Saône) vers sa filiale Faurecia. Une usine, pour 3 millions d'euros d'investissements, a démarré début mai sur la zone de Vesoul-Technologia, avec embauche prioritaire des " anciens Peugeot ".
Si les mutations ont souvent un effet négatif sur l'emploi, elles peuvent entraîner de lourds investissements matériels. Parallèlement au plan social de 400 personnes, Alstom Power Turbomachines refond ses ateliers de fabrication de stators de turbines vapeur à Belfort pour 45 millions d'euros.
Mais, globalement, les investissements sont en recul depuis le début de l'année, et leur niveau ne devrait guère progresser. Selon le baromètre d'opinion du groupe des industries mécaniques et microtechnique (GIMM) du Doubs, seulement 23 % des chefs d'entreprises interrogés renforcent leur budget d'investissement en 2002. En Haute-Saône où l'industrie est plus diversifiée, l'enquête annuelle de l'Agence de développement économique du Conseil général (Action 70) révèle qu'un tiers des chefs d'entreprises vont investir dans l'immobilier dans l'année. La moitié concentreront leurs investissements dans la recherche et le développement. Dans le Jura, l'attentisme consécutif aux événements de septembre 2001 a généré des retards chez le fabricant de jouets Vilac ou l'équipementier ECE, par exemple.
Surtout, la baisse des investissements touche la téléphonie, à quelques exceptions près. Photline Technologies, start-up créée par un chercheur de l'université de Franche-Comté pour industrialiser des modulateurs haut débit devance la relance des opérateurs de télécommunications, avec un projet de 5 millions d'euros à Besançon (Doubs). La lunetterie continue d'innover pour résister. C'est le pari de l'association lunetière technologique Alutec qui a mis au point, pour le compte des lunetiers jurassiens, deux robots de brasage et de soudage laser, qui divisent de moitié les temps de fabrication.

Christiane PERRUCHOT


MINI-PORTRAIT

Gérard Pressouyre, P-dg de Peugeot Motocycles à Mandeure (25) 

Il prône l'innovation à tous les niveaux


A lire le cursus de cet ingénieur-métallurgiste de 49 ans, bardé de nombreux autres diplômes, une phrase revient souvent : relance de l'innovation. Dans tous les postes qu'il a occupé, comme P-dg de filiales de grands groupes (Seb, Thomson Electroménager, Guyomarc'h), l'homme s'en est fait une stricte ligne de conduite. Peugeot Motocycles n'échappe pas à cette règle, depuis qu'il en a pris la direction en janvier 2001, à la demande de Jean-Martin Folz, P-dg de PSA Peugeot Citroën, dont l'entreprise est filiale.
Deux à trois nouveaux modèles sortiront chaque année de l'usine de Mandeure (1 221 salariés, dont 400 ingénieurs et administratifs relevant du siège social), entièrement restructurée et doublée d'ici à l'an prochain, pour 15 millions d'euros. Au quotidien, ce développeur, professeur à ses heures, cultive un parfait esprit d'équipe. Mais gare au collaborateur qui explique un problème plutôt que d'apporter une solution.


5 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
Peugeot Motocycles (PSA/Honda, France/Japon)

Mécanique
Reconfiguration du site

Le fabricant de scooters double les capacités de son unité de montage de Mandeure (25) pour 15 millions d'euros d'ici à fin 2003. Une construction de 10 000 mètres carrés est mise en chantier à l'emplacement de six anciens bâtiments. Elle abritera également le magasin de pièces détachées et un hall d'expédition. Les chaînes de peinture passeront à cette occasion progressivement à la technologie des poudres.

Groupe Maillard Industrie (France)
Mécanique
Nouvelle usine de montage

La division automobile du groupe Maillard Industrie à Autechaux (25), spécialisée dans les conditionnements de composants de première monte qui circulent entre équipementiers et constructeurs, a mis en service en mai 2002, une installation de 2 500 mètres carrés. Dédié au montage et à l'assemblage des conditionnements mécano-soudés avec des aménagements thermoformés et rotomoulés fabriqués dans les autres usines du groupe, cet investissement de 1,6 million d'euros a généré 32 emplois.

Faurecia Industries (France)
Automobile
Unité de coupe et couture de sièges en cuir

Cette usine de 5 800 mètres carrés, d'un coût de 3 millions d'euros, est née de l'externalisation de la fabrication des coiffes de sièges en cuir assurée jusqu'alors par PSA Peugeot Citroën dans son établissement de Vesoul (70). Faurecia annonce un objectif de 150 véhicules par jour, en coupe et couture, pour les modèles 206, 807 et bientôt les 607. Les ateliers ont démarré début mai avec 56 personnes, en partie en provenance de PSA.

JSB Constructions (France)
Mécanique
Fabrication en série d'un engin de manutention

La société créée en 1997 à Héricourt (70) s'implantera, d'ici à fin 2003, sur l'aéroparc de Fontaine (90) pour industrialiser l'engin de manutention à trois routes, en phase de lancement, qu'elle a conçu sous brevet mondial. Parallèlement, la PME adapte son engin présenté comme une alternative au camion pour les petits transports locaux, aux besoins des opérateurs de collecte des déchets. L'investissement s'élève à 2,3 millions d'euros.

Dalkia (Vivendi, France)/Solvay (Belgique)
Energie
Une unité de co-génération

Dalkia a mis en service, en novembre 2001, dans l'usine de produits chimiques Solvay de Tavaux (39), l'une des plus puissantes unités de co-génération installées en France. Cet équipement est dimensionné pour produire annuellement 525 000 tonnes de vapeur nécessaire au process de l'usine et 300 000 Mwh d'électricité, revendue sous contrat à EdF. L'installation qui permet de réduire les rejets polluants, a coûté 53 millions d'euros, à 90 % financés par Dalkia.

 


8 POINTS NOIRS

Citation

Un délégué syndical d'Alstom Power à Belfort (90)


" Faute de pouvoir abaisser davantage les coûts de production, à la demande de certains de nos clients qui mènent une politique de baisse des prix au nom d'une meilleure rentabilité boursière, nous finirons par renoncer à certains contrats ".

· PSA Peugeot Citroën annonce la fermeture de la fonderie de Sochaux au second semestre de 2003, en application de sa politique de recentrage sur son " cœur de métier ". 513 salariés sont concernés, avec priorité de reclassement à l'usine d'assemblage d'automobiles de Sochaux (25).

· First Technology (Royaume-Uni) ferme son usine d'Etupes (25) implantée dix ans plus tôt à proximité de son principal donneur d'ordre, PSA Peugeot Citroën. Il ne restait plus que 36 employés à la fabrication de capteurs électromagnétiques, technologie abandonnée par le constructeur de Sochaux.

· ITT Industries, fabricant de matériel de distribution et de commande électrique de basse tension, basé à Dole (39) licencie 70 de ses 530 salariés, conséquence de la crise de la téléphonie mobile.

· Xeikon France (Belgique), numéro un mondial de l'impression numérique couleur, placée en redressement judiciaire en novembre 2001 est passée en mai sous capitaux israéliens. La nouvelle société, baptisée Nipson SAS, s'est séparée de 73 des 340 salariés que comptait l'usine de Belfort (90).

· La reprise par le bagagiste belge Delsey, de la filiale bagages du groupe Mareschal Industries s'accompagne du licenciement des trois quarts des 54 salariés de l'usine de Besançon (25).

· La faillite d'Enron menace 400 emplois à l'atelier des machines électriques d'Alstom Power à Belfort (90). Son principal client General Electric (Etats-Unis) a rompu le contrat d'exclusivité pour la fourniture des alternateurs des turbines à gaz, signé au moment de la scission des activités d'Alstom.

· FOE (Sparky, Bulgarie) qui fabriquait de l'outillage à la marque Peugeot, cesse son activité, n'ayant pas retrouvé de repreneur après sa mise en redressement judiciaire en juillet 2001. 170 personnes travaillaient à l'usine d'Hérimoncourt (25).

· la lunetterie Bourgeois supprime 56 postes dans ses ateliers de Morbier (39). Le bijoutier-horloger Christian Bernard ferme son site de Frambouhans (25) qui employait 17 personnes et supprime une vingtaine de postes dans sa plus importante usine, basée à Maîche (25).




LES AUTRES INVESTISSEMENTS

AGROALIMENTAIRE

Fromagerie de Clerval (Fromagerie De L'Hermitage, France)
5,4 millions d'euros

Santoche (25)
Réorganisation des flux, extension des caves d'affinage et des ateliers de conditionnement.
2002-2003

RBM (France)
1 million d'euros

Lons-le-Saunier (25)
Brasserie pour fabriquer une bière de terroir.
Opérationnel août 2002
2 emplois


AMEUBLEMENT

Société Saônoise de Contreplaqué (France)
2 millions d'euros

Villers-lès-Luxeuil (70)
Modernisation et augmentation de capacité.
2002
15 emplois d'ici à 2005

Société Saônoise de Tiroirs (France)
1,8 million d'euros

Villers-lès-Luxeuil (70)
Unité de tiroirs.
Opérationnel fin 2002
15 emplois d'ici à 2005


AUTOMOBILE

PSA Peugeot Citroën (France)
128,3 millions d'euros

Sochaux (25)
Achèvement de la rénovation partielle de l'atelier de montage (31,6 millions), modernisation de l'unité de ferrage (30,9 millions) et de l'usine mécanique (10,6 millions), moyens de production liés aux nouveaux véhicules (24,5 millions).
2002

PSA Peugeot-Citroën (France)
100 millions d'euros

Vesoul (70)
Rééquipement et augmentation des capacités de stockage du site d'assemblage de véhicules.
2002

Wagon Automotive (Royaume-Uni)
45,7 millions d'euros

Fontaine (90)
Unité de 10 000 mètres carrés pour accueillir la fabrication des sous-ensembles de carrosserie de PSA Sochaux, pour commencer les côtés de caisse renforcés du coupé-cabriolet 307.
Opérationnel septembre 2002
150 emplois

Former (Lisi Automotive, France)
28 millions d'euros

Delle (90)
Modernisation des ateliers de traitement thermique de Delle pour 5 millions d'euros (opérationnel décembre 2001). Augmentation de capacité du tri automatique de l'unité de Mélisey (70) pour 11 millions d'euros (Opérationnel septembre 2002). Rééquipement et modernisation des chaînes de fabrication de ce spécialiste des freins à disque, pour 12 millions d'euros (2002)

R. Bourgeois (France)
5 millions d'euros

Besançon (25)
Extension, modernisation et équipement de 6 000 mètres carrés sur un terrain contigu, de l'usine du leader mondial du stator d'alternateur.
Opérationnel juin 2002

Jacot (Schmitter, Allemagne)
3 millions d'euros

Etupes (25)
Nouveaux équipements pour de nouveaux systèmes d'injection et de direction assistée pour l'automobile.
2002-2003

Peugeot Japy Industries (France)
3 millions d'euros

Audincourt (25)
Modernisation des process pour augmenter les capacités de production de cet usineur de pièces mécaniques de précision destinées à l'industrie automobile.
2002

Schrader (Tomkins, Royaume-Uni)
3 millions d'euros

Pontarlier (25)
Renouvellement d'équipements et nouvel atelier dédié aux témoins de sous-gonflage de pneus.
2002

CNRT (Centre National de Recherche Technologique dur la Pile à Combustible)
2,7 millions d'euros

Belfort (90)
Aménagement, sur le site de l'université de technologie de Belfort-Montbéliard, à l'initiative de l'université de Franche-comté et d'industriels, d'un bâtiment de 1 600 mètres carrés pour abriter un laboratoire d'électronique et des cellules d'essais sur les générateurs à pile à combustible, embarqués dans des véhicules civils ou militaires.
Opérationnel fin 2002

SLI Miniature Lighting (Sli, Etats-Unis)
2,2 millions d'euros

Besançon (25)
Ce spécialiste des systèmes d'éclairage regroupe ses trois unités bisontines sur deux sites et accueille le centre de développement européen dédié à l'éclairage automobile.
Opérationnel décembre 2001
10 emplois

GMI (France)
1,6 million d'euros

Autechaux (25)
Usine de montage et d'assemblage de 2 500 mètres carrés, pour ce spécialiste du conditionnement mécano-soudé pour la logistique des composants automobiles.
Opérationnel mai 2002

Amstutz-Levin (France)
1,5 million d'euros

Delle (90)
Extension sur 1 500 mètres carrés et rééquipement des ateliers de tôlerie.
Opérationnel fin 2001
20 emplois

Trecia (Faurecia, France)
1,1 million d'euros

Etupes (25)
Rééquipement pour ce fabricant de panneaux de portes de véhicules principalement pour le constructeur PSA.
2002


CHIMIE-PHARMACIE

Solvay (Belgique)
50 millions d'euros

Tavaux (39)
Unité de fabrication de produits fluorés, extension de capacité pour la soude caustique et unité d'eau déminéralisée dédiée aux besoins internes.
2002-2003

Ceripro (France)
1 million d'euros

Belfort (90)
Bâtiment de 1 100 mètres carrés devant abriter un bureau d'études et une unité de production.
Opérationnel janvier 2002
6 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Augé Découpage (Augéfi, France)
9 million d'euros

Besançon (25)
Extension de 2 000 mètres carrés pour l'accueil de nouveaux marchés à l'export pour le n°1 mondial du découpage des semi-conducteurs.
Opérationnel mars 2002
20 emplois

Photline Technologies (France)
5 million d'euros

Besançon (25)
Unité de 1 000 mètres carrés, de fabrication de composants de systèmes de télécommunications par fibre optique.
2002-1er trimestre 2003

Schlumberger-Sema (Etats-Unis)
3,7 millions d'euros

Besançon (25)
Extension sur 2 200 mètres carrés et ligne d'assemblage des horodateurs et rééquipement (moules, outillages).
2001-2002

Isola Composites (Von Roll Isola, Suisse)
2,6 millions d'euros

Delle (90)
Ligne de pré-imprégnation du tissu de verre pour ce fabricant d'isolants pour l'électronique.
2002-fin 2003

Electricité Tuyauterie Service (France)
1,5 million d'euros
Belfort (90)

Transfert dans une unité de 2 000 mètres carrés pour ce metteur au point d'équipements.
Opérationnel février 2002
18 emplois (2001-2002)



ENERGIE


General Electric Energy Products Europe (Etats-Unis)
60 millions d'euros

Belfort (90)
Augmentation de capacité de 30% de l'usine de composants pour turbines à gaz de Bourogne, centres d'usinage pour l'unité de Belfort (opérationnel depuis décembre 2001), installation des équipes administratives et de recherche et développement dans un bâtiment de 14 000 mètres carrés sur le technopôle de Belfort.
Opérationnel septembre 2002

Alstom Power Turbomachines (Etats-Unis)
45 millions d'euros

Belfort (90)
Réimplantation des ateliers de bobinage et de fabrication de rotors et stators pour turbines à vapeur et alternateurs des centrales thermiques.
Opérationnel fin 2002


ENVIRONNEMENT

Centre de Traitement des Déchets (France)
57 millions d'euros

Bourogne (90)
Usine d'incinération et de traitement des déchets pour le Territoire de Belfort, d'une capacité de 85 000 tonnes par an.
Opérationnel mai 2002

Centre de Traitement des Déchets (France)
20 millions d'euros

Besançon (25)
Deuxième phase de mise aux normes des installations de traitement et de valorisation des déchets de la communauté d'agglomération du Grand Besançon, d'une capacité de 54 600 tonnes/an.
Opérationnel juin 2002

Fers et Métaux (France)
2,3 millions d'euros

Fougerolles (70)
Unité de 3 000 mètres carrés, presse carton de 150 tonnes et bande de tri pour ce spécialiste de la collecte, du tri et du conditionnement des déchets solides.
Opérationnel mars 2002
5 emplois

Kam Technology (Canada)
2 millions d'euros

Giromagny (90) et Etupes (25)
Réimplantation à Giromagny, des activités de formulation de produits pour le traitement des déchets industriels, installées provisoirement à Seloncourt.
Opérationnel septembre 2001
Deuxième unité de fabrication de 4 500 mètres carrés, dédiée aux produits liquides, d'une plate-forme de distribution et d'un département de recherche et développement.
2002-début 2003
30 emplois

Sorege (France)
1,5 million d'euros

Beaufort (39)
Réhabilitation d'un bâtiment dédié au tri des déchets industriels.
Opérationnel janvier 2002


INFORMATIQUE-BUREAUTIQUE

Xeikon (Belgique)
13 millions d'euros

Belfort (90)
Extension des locaux et équipement pour accueillir le centre de formation transféré de la région parisienne et augmenter les capacités de stockage.
2002-2003

Inti (France)
1,5 million d'euros

Héricourt (70)
Regroupement sur les Hauts de Belfort de l'atelier de production, des services administratifs et de développement de cet intégrateur de solutions informatiques et éditeur de logiciels de gestion de documents.
Opérationnel avril 2002
30 emplois



LOISIRS


Smoby (France)
12 millions d'euros

Lavans-lès-Saint-Claude (39)
Réaménagement des ateliers, modernisation de l'outil de production et nouveaux outillages pour les moules injection et extrusion-soufflage.
2002

Berchet (France)
7,5 millions d'euros

Moirans et Saint-Laurent-Grandvaux (39)
Nouveaux moules pour lancement de nouveaux jouets.
2002
10 emplois

Vilac (France)
3,8 millions d'euros

Moirans-en-Montagne (39)
Extension des capacités de stockage et doublement de la capacité de production dans une nouvelle usine de 5 000 mètres carrés, pour ce fabricant de jouets en bois.
2002-2ème semestre 2003

Acman (France Equipement)
1,5 million d'euros

Rioz (70)
Regroupement des unités de production d'équipements sportifs, dans un bâtiment de 1 700 mètres carrés, sur un seul site.
Opérationnel juin 2002


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Jacob Delafon (Kohler, Etats-Unis)
18 millions d'euros

Damparis (39)
Ligne de fabrication d'appareils sanitaires en céramique et modernisation pour gains de productivité.
Opérationnel juin 2002

Soprofen (Tryba, France)
13 millions d'euros

Froideconche (70)
Unité de volets roulants de 12 000 mètres carrés pour le fabricant de fenêtres en PVC.
Opérationnel mai 2002
40 emplois d'ici à fin 2003

Plastilacs (France)
4,6 millions d'euros

Foncine-le-Haut (39)
Déménagement dans une usine de 5 000 mètres carrés avec les nouvelles normes d'hygiène pour ce fabricant de barquettes alimentaires en plastique.
Opérationnel juin 2002

René Lacroix (France)
4,6 millions d'euros

Bois d'Amont (39)
Adaptation des outils de production aux nouvelles gammes d'emballage en bois et carton destinés aux produits fromagers.
2002

Sarstedt (France)
3,8 millions d'euros

Marnay (70)
Unité de pipettes de laboratoire de 3 500 mètres carrés.
Opérationnel fin 2002
8 emplois

Pro Lignium (France)
3,7 millions d'euros

Frasne (25)
Unité de 2 700 mètres carrés de charpentes en lamellé collé, à l'initiative de quatre scieries.
Opérationnel avril 2002

Plastival (Tessenderlo, Belgique)
3,6 millions d'euros

Clerval (25)
Doublement de capacité des ateliers de mélange de matières plastiques et extension des ateliers de menuiserie en PVC.
Opérationnel janvier 2002

Simonin Frères (France)
3,6 millions d'euros

Montlebon (25)
Extension des ateliers sur 2 500 mètres carrés et acquisition de deux machines à commande numérique (opérationnel décembre 2001) et extension sur 800 mètres carrés.
2003-2004

Galvanoplast (France)
2,6 millions d'euros

Les Aynans (70)
Extension sur 5 000 mètres carrés des ateliers de traitement de surface.
Opérationnel décembre 2001
8 emplois

La Rochère (France)
2 millions d'euros

Passavent-la-Rochère (70)
Equipements pour de nouveaux articles en verre destinés aux arts de la table et au bâtiment.
2002-2003

Sogicobois (France)
2 millions d'euros

Giromagny (90)
Regroupement de la scierie et des ateliers de seconde transformation, atelier de 1 500 mètres carrés d'éléments d'ossature bois.
Opérationnel fin 2002

Piguet Bois (France)
1,5 million d'euros

Villersexel (70)
Nouveaux séchoirs et chaufferie bois pour cette scierie.
Opérationnel septembre 2002
3 emplois

SBCI Cartonnages (France)
1 million d'euros

Baume-les-Dames (25)
Chaîne de pliage-collage pour ce spécialiste du carton ondulé.
2002

Scierie Cenci (France)
0,6 million d'euros

Romchamp (70)
Ligne de vernissage et extension du stockage des bois de scierie pour cette parqueterie de parquets en bois massif.
2002
4 emplois


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Augé Microtechniques (France)
9 millions d'euros

Thise (25)
Extension sur 1 500 mètres carrés des ateliers de fabrication de pièces complexes et bâtiment de 4 500 mètres carrés.
Opérationnel mars 2002
15 emplois

Somica (France)
6 millions d'euros

Besançon (25)
Extension et équipement de l'unité de découpage.
Opérationnel novembre 2001

ST2M (France)
4,6 millions d'euros

Etupes (25)
Regroupement des six sociétés du holding spécialisé dans la maintenance industrielle, dans un bâtiment de 7 000 mètres carrés.
Opérationnel octobre 2002
40 emplois

Fralsen Horlogerie (Timex Corporation, Etats-Unis)
4 millions d'euros

Besançon (25)
Augmentation de capacité et fabrication de moules et outils pour l'industrialisation de nouveaux composants horlogers.
2002

Quivogne (France)
4 millions d'euros

Polaincourt (70)
Ligne de production de machines agricoles et extension du bâtiment de stockage.
Opérationnel fin 2002

Baud (France)
3,1 millions d'euros

Sirod (39)
Rééquipements en machines à commande numérique et tours multibroches pour ce spécialiste du microdécolletage.
2002

Ece (Zodiac, France)
2,3 millions d'euros

Besançon (25)
Transfert des activités de pièces pour l'aéronautique dans un bâtiment de 4 000 mètres carrés et accueil de nouvelles activités en mécatronique.
Opérationnel octobre 2002
100 emplois (2002-2003)

Citèle (France)
2 millions d'euros

Belfort (90)
Réaménagement des ateliers de fabrication de pièces pour l'automobile et rééquipement en centres d'usinage.
Opérationnel mars 2002

Teknaus (France)
2 millions d'euros

Etupes (25)
Second atelier de 1 000 mètres carrés (5 000 mètres carrés à terme) destiné à la fabrication de machines-outils de grande dimension, pour cet outilleur de PSA et Faurecia, installé à Audincourt.
Opérationnel septembre 2002

Altech Industrie (Dion, France)
1,5 million d'euros

Morteau (25)
Usine de 12 000 mètres carrés pour ce sous-traitant en horlogerie.
Opérationnel mars 2002

Technotime (Suisse)
1,3 million d'euros

Valdahon (25)
Equipements pour ce fabricant d'éléments pour la microtechnique et l'horlogerie.
2002

Constructions Electriques de Beaucourt (Emerson Electric, Etats-Unis)
1 million d'euros

Beaucourt (90)
Modernisation des moyens de production, nouveaux équipements pour ce fabricant de moteurs asynchrones triphasés et moteurs spéciaux (marine et ferroviaire).
2002

Cryla (France/Etats-Unis)
1 million d'euros

Besançon (25)
Tours 5 axes, machine à injection et presse pour ce fabricant de sous-ensemble microtechniques, déménagement pour augmenter la capacité du site sur la zone de Témis.
2002-2003

Forsym (France)
1 million d'euros

Les Rousses (39)
Nouveaux outillages et moyens de production pour ce fabricant de composants pour la lunetterie.
2002

Langel (France)
1 million d'euros

Besançon (25)
Déménagement dans une unité de 1 500 mètres carrés sur le parc La Fayette, dédiée à l'usinage de précision.
Opérationnel novembre 2001

SMB (France)
1 million d'euros

Besançon (25)
Plate-forme de préparation de commandes et de distribution de 2 400 mètres carrés et rénovation d'un bâtiment de bureaux pour cet horloger.
Opérationnel septembre 2002


METALLURGIE-SIDERURGIE

Dalvard (France)
6 millions d'euros

Auxon (70)
Doublement de la capacité avec unité de 13 000 mètres carrés de déformation des métaux à froid.
Opérationnel juin 2002

Waltefaugle (France)
5 millions d'euros

Dampierre-sur-Salon (70)
Extension sur 10 000 mètres carrés des ateliers du fabricant de charpentes métalliques, cabine de peinture automatisée, machines de découpage et de perçage.
Opérationnel septembre 2002

Rust (Colas, France)
4,5 millions d'euros

Offemont (90)
Rééquipement en matériel de découpe laser.
2002-2005
Unité de tôlerie industrielle, de 5 000 mètres carrés.
2002-fin 2003
30 emplois (2003-2004)

Signaux Girod (France)
4,3 millions d'euros

Bellefontaine (39)
Extension sur 20 000 mètres carrés de l'usine de panneaux de signalisation routière et touristique.
Opérationnel septembre 2002
35 emplois (2002-2003)

Delle Fonderie Industrielle (France)
2,5 millions d'euros

Delle (90)
Modernisation des installations de fonderie et de l'atelier de traitement de surface.
2002-2005

Chapuis (France)
2,3 millions d'euros

Plancher-Bas (70)
Unité de produits de quincaillerie de 8 000 mètres carrés. Opérationnel novembre 2002

TGCP (Horis, France)
2,3 millions d'euros

Poligny (39)
Renouvellement des équipements pour augmenter la capacité de fabrication de cuisines pour collectivités.
2002

Fiday Gestion (France/Liban)
1,5 million d'euros

Chassey-lès-Scey (70)
Amélioration des process pour ce fabricant de systèmes de freinage.
2002

Comtoise de Traitement de Surface (France)
1,2 million d'euros

Saint-Claude (39)
Station d'épuration des eaux d'une capacité de 10 mètres cubes/heure pour ce spécialiste du traitement de surface pour la lunetterie de luxe, les articles de sports et l'automobile.
Opérationnel dernier trimestre 2002

Efi (Samor International, Italie)
1 million d'euros

Baume-les-Dames (25)
Modernisation de l'outil de production de ce fabricant de plaques offset.
2002


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Révolution Immobilier (Walter, France)
10 millions d'euros

Fontaine (90)
L'ensemblier alsacien réalise deux bâtiments logistiques " en gris " de 14 000 mètres carrés et 28 000 mètres carrés sur l'aéroparc.
Opérationnel 2ème semestre 2003

Les Transports Lexoviens (France)
3,8 millions d'euros

Etupes (25)
Plate-forme de 7 500 mètres carrés pour l'approvisionnement en flux tendu des équipementiers de l'automobile du pays de Montbéliard.
Opérationnel septembre 2002
40 emplois

Fidest (Martin Belaysoud, France)
3 millions d'euros

Fesches-le-Châtel (25)
Déménagement sur la zone d'activités de Technoland, dans un bâtiment de 6 000 mètres carrés pour ce distributeur de fournitures industrielles.
Opérationnel septembre 2002

Perruche (France)
2,5 millions d'euros

Serre-les-Sapins (25)
Plate-forme logistique de 7 400 mètres carrés pour la location de véhicules industriels et la distribution de produits pour les vépécistes.
Opérationnel progressivement juin à octobre 2002
29 emplois

Garnache Transports (France/Suisse)
1,2 million d'euros

Besançon (25)
Regroupement des activités de stockage et installations de préparation de commande, dans un bâtiment de 2 600 mètres carrés sur la zone d'activités de Valentin.
Opérationnel mars 2002
20 emplois

Transports Gay (France)
1 million d'euros

Tavaux (39)
Renforcement du parc de véhicules.
2002

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte