Francfort, un salon très branché

Bien sûr, la crise est encore dans les esprits, en toile de fond. Bien sûr, il y a eu quelques défections (Nissan, Chevrolet ou Honda). Mais le salon automobile de Francfort aura bien lieu, entre le 17 et le 27 septembre, avec 82 premières mondiales et l’ambition pour chaque constructeur présent de dévoiler ses derniers bijoux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

 Francfort, un salon très branché
Le design de la nouvelle berline 4 portes signé Renault tranche radicalement avec celui des Mégane III et V. Destinée pour les marchés russes, roumains ou turcs, elle sera tout de même commercialisée en France prochainement.

L’environnement est à l’honneur chez chacun d’eux, de la sportive BMW à la futuriste de Ford. Si Mercedes expose trois prototypes de voitures électriques, avec des modes propulsion différents, Ford vient avec une version hybride de sa Yaris, la Venga. Même l'illustre Trabant, voiture phare de la RDA, revient sous les feux des projecteurs le temps du salon dans une version électrique.

Du côté des marques françaises, Renault propose quatre véhicules électriques (de la citadine à l’utilitaire), qui devraient être commercialisés dès 2011. « Les visiteurs du salon découvriront ainsi une grande berline familiale, un véhicule utilitaire (sans doute une Kangoo), une citadine de taille comparable à la Clio et un quadricycle à deux places conçu pour se faufiler dans la circulation », a expliqué Carlos Ghosn, à la tête du groupe français. Son concurrent Peugeot met l’accent sur deux diesel hybrides et la Ion, le véhicule électrique réalisé en partenariat avec Mitsubishi. Citroën mise pour sa part sur la nouvelle version de la DS, la DS3, et le concept-car Revolt, secret bien gardé par le constructeur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Luxe et nouvelles versions

A côté des véhicules électriques, Citroën présente sa nouvelle citadine C3 et Opel sa berline compacte Astra. Mercedes propose son supercar, la SLS-AMG, tandis que son compatriote BMW remet au goût du jour la mythique mini-urbaine Isetta. Fiat débarque avec une micro citadine, Topolino, et Volvo et Saab, désireux de faire bonne figure alors que leur avenir est incertain, exposent des nouveaux modèles de berline.

Le luxe n’est pas en reste, à l’image de la moins onéreuse des Rolls Royce (250 000 euros tout de même), la Ghost. Ferrari révèle le modèle 458, Maserati, le dernier né de ses cabriolets, la Grand Cabrio et Porsche offrira pour la première fois en Europe la Panamera.

De quoi faire briller les yeux des visiteurs et peut-être relancer les ventes de véhicules.

0 Commentaire

Francfort, un salon très branché

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS