Francfort 2011 : opération apaisement chez les équipementiers français

Valeo, Faurecia, Michelin ou encore Plastic Omnium se veulent optimistes pour l’avenir, malgré la crise financière en cours.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Francfort 2011 : opération apaisement chez les équipementiers français

"Il n'y a pas de ralentissement aujourd'hui" chez Valeo, ni "aucun signe de détérioration" chez Michelin. Les équipementiers français ont les reins solides à en croire les déclarations de leurs dirigeants.

Malgré ce constat rassurant, le directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich, reconnaît qu’il est impossible actuellement de ne pas vivre dans l’inquiétude. Selon lui, la solution pour que le groupe puisse résister réside dans une nécessaire flexibilité, qui passerait selon lui par le recours à l’interim. Pour 2011, le groupe table sur une production automobile en hausse d’environ 5%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Chez Faurecia comme chez Plastic Omnium, on ne touche pas aux prévisions non plus. La filiale de PSA Peugeot Citroën table toujours sur un chiffre d’affaires compris entre 15,7 et 15,9 milliards d’euros en 2011 et sur une marge opérationnelle entre 620 et 650 millions d’euros.

Quant au fabricant de pneumatiques Michelin, son patron Michel Rollier assure que le groupe a une structure financière la plus solide depuis 50 ans. Il explique avoir une série de leviers possibles en cas de détérioration du climat économique.





Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS