L'Usine Auto

France Télécom veut une plus grande liberté tarifaire

, , ,

Publié le

France Télécom souhaiterait bénéficier d'une liberté tarifaire complète en matière de téléphonie dans les zones très concurrentielles, notamment les 10 plus grandes agglomérations de France où la concurrence est très active. Aujourd'hui, l'opérateur historique s'estime désavantagé à cause de son obligation de péréquation tarifaire que n'ont pas ses concurrents. «Nous n'avons pas la liberté de baisser nos tarifs dans les zones denses où pourtant nous n'avons plus ni monopole, ni une part de marché dominante », explique Jean-Pierre Temime, directeur marketing pour le segment des entreprises de France Télécom à l'occasion du salon Interop. Selon lui, l'opérateur a même vu sa part de marché diminué jusqu'à 30% dans les grandes villes où la concurrence est fortement implantée. Grâce aux technologies xDSL, les opérateurs comme Cegetel ou LDCom peuvent en effet proposer des tarifs de téléphonie beaucoup plus agressifs. Cegetel a ainsi annoncé hier une offre pour les entreprises avec un abonnement deux fois moins cher que celui de l'opérateur historique. «Quand le différentiel de tarif est supérieur à 15%, on ne peut pas lutter », explique le dirigeant de France Télécom.

Hassan MEDDAH

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte