France Télécom sanctionné par le Conseil de la concurrence

Partager

Sanction sévère pour le leader des télécommunications français. Le Conseil de la concurrence inflige une amende de 45 millions d'euros à France Télécom pour abus de position dominante sur le marché de l'ADSL en 2001 et 2002.

France Telecom est accusé d'avoir fourni des informations « moins actualisées et moins précises » aux autres FAI et à inviter ses agents commerciaux à « dénigrer les FAI concurrents » de Wanadoo. Aujourd'hui, le marché français de l'ADSL grand public s'est largement ouvert à la concurrence.

« France Télécom n'a pas contesté ni les faits ni leur qualification d'abus de position dominante », précise le Conseil de la concurrence.

Le groupe de Didier Lombard s'étant engagé à mettre en place un dispositif de surveillance de pratiques litigieuses, la sanction d'origine a été réduite de 25 %.

En novembre 2001, des plaintes ont été déposées au Conseil de la concurrence par T-Online (groupe Deutsche Telekom), ex-maison mère de Club Internet, et en février 2002 par Liberty Surf, racheté par Alice. Alors que les opérateurs avaient retiré leurs plaintes, le Conseil s'était saisi du dossier en juillet 2005.

Camille Harel, avec Reuters

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS