France Telecom: le geste très symbolique de Stéphane Richard

Le nouveau directeur de France Telecom a classé, mardi dernier, un suicide d'un de ses salariés en accident du travail. Un geste très symbolique qui place son début de règne sous le signe de l'apaisement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

France Telecom: le geste très symbolique de Stéphane Richard

C’était mardi dernier, un an jour pour jour après le suicide de Michel D.. Ses anciens collègues s’étaient rassemblés pour commémorer sa disparition. L’homme de 51 ans, cadre architecte réseau à Marseille, avait mis fin à ses jours chez lui en laissant une lettre dénonçant sa « surcharge de travail » et accusant un « management par la terreur ». Ce n’était pas la première fois qu’un fonctionnaire de France Telecom se donnait la mort, mais il avait mis en exergue le malaise d’une parti du personnel face aux méthodes de management et aux réorganisations. Une mort devenue presque un symbole et qui avait obligé le gouvernement et la direction à réagir, notamment par la décision de remplacer le PDG Didier Lombard par Stéphane Richard. Un an plus tard, les anciens collègues du disparu réunis apprennent que ce suicide, malgré les avis défavorables de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et d’une commission interne, Stéphane Richard décide de le requalifier comme accident de service. Un geste symbolique, même « très politique » juge la CFDT.

Un mea culpa pour changer d’image

« C’est une forme de mea culpa de la part de la direction générale de France Telecom pour changer d’image auprès de l’opinion publique et des partenaires sociaux, juge Xavier de Jerphanion, avocat au cabinet spécialisé dans le droit social Chassany Watrelot et Associés. 35 suicides ont été dénombrés par la direction et les syndicats pour 2008 et 2009. Pour l’année en cours, les syndicats parlent de 17 suicides. Mais surtout ces suicides avaient été largement médiatisés, tant dans les médias d’information traditionnels que dans les émissions de divertissement comme les « Guignols de l’Info ». Si bien que France Telecom a été peu à peu érigée comme le contre-exemple des entreprises en matière de prévention des risques psycho-sociaux au sein des entreprises.






%%HORSTEXTE:%%

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS