France Télécom : l'Etat bientôt minoritaire ?

Partager

A l'issue de l'opération de fusion de Wanadoo, la filiale Internet de l'opérateur, et de sa maison-mère, l'Etat pourrait ne plus détenir que 49,8 % dans le capital de France Télécom, sur une base diluée. « Mais ceci est théorique », a précisé le PDG du groupe Thierry Breton.
La configuration ne se produirait que si les titres émis pour régler l'affaire de l'opérateur allemand Mobilcom sont convertis par leurs détenteurs en actions. En base non diluée, la participation de l'Etat s'élèverait à 52,2 % du capital. La fusion se fera par émission de 25 à 30 millions de nouvelles actions et devrait être achevée fin juillet.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS