Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Saint-Gobain veut céder son activité française de distribution pour travaux publics

, ,

Publié le , mis à jour le 23/05/2019 À 15H09

Saint-Gobain a engagé la vente de son activité française de distribution pour les travaux publics dans le cadre de sa stratégie de cession d'actifs non stratégiques. Le numéro un mondial des matériaux de construction préfère donner la priorité à sa clientèle de petits artisans spécialisés dans la rénovation.

Saint-Gobain veut céder son activité française de distribution pour travaux publics
Saint-Gobain a engagé la vente de son activité française de distribution pour les travaux publics dans le cadre de sa stratégie de cession d'actifs non stratégiques, le numéro un mondial des matériaux de construction préférant donner la priorité à sa clientèle de petits artisans spécialisés dans la rénovation. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Saint-Gobain veut vendre son activité française de distribution visant les professionnels du BTP. "Point.P Travaux Publics est dans une procédure de négociation de vente parce que ce sont de gros clients, parce que (...) les interfaces avec notre coeur de marché de la rénovation ne sont pas extrêmement synergétiques", a dit Guillaume Texier, directeur général de Saint-Gobain pour la France, l'Europe du Sud, le Moyen-Orient et l'Afrique, lors de la présentation d'une agence Point.P rénovée et agrandie sur le port de Javel, à Paris.

La vente de l'activité TP, qui représente environ 250 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, pourrait être finalisée "dans le courant de l'année, a-t-il ajouté.

Saint-Gobain a déjà annoncé le 19 mai la vente de ses 220 points vente en Allemagne au distributeur scandinave Stark, le groupe français ne jugeant pas sa position sur le marché allemand dans cette activité suffisamment solide.

Trois milliards de CA cédés

Avec un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 1,9 milliard d'euros, il s'agit du principal élément du programme de désinvestissements non stratégiques annoncé en novembre, pour un total d'au moins trois milliards de chiffre d'affaires d'ici fin 2019, dans le cadre d'une réorganisation menée par le nouveau directeur général délégué Benoît Bazin.

Hormis sa composante travaux publics, la distribution de Saint-Gobain en France n'est pas à vendre car sa partie professionnelle constitue l'un des points forts du groupe.

En ville, celui-ci veut jouer la carte de la proximité et du service - le nombre de points de vente dans Paris intra-muros doit doubler à 70 d'ici dix ans - pour se distinguer des grandes surfaces et des "marketplace" en ligne comme Amazon.

La nouvelle agence de Javel, la plus importante du réseau Point.P dans la capitale, est composée de six bâtiments en acier recouvert de bois pour se fondre dans le décor des berges de Seine. Le nouveau site doit aussi contribuer au développement du transport fluvial de matériaux et de déchets grâce à la flotte de deux péniches du groupe.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle