France: Poursuite du redressement du climat des affaires en juillet

PARIS (Reuters) - Le climat général des affaires en France a poursuivi en juillet son redressement entamé en mai avec le début de la levée progressive du confinement, sans pour autant renouer avec son niveau avant le début de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, selon l'enquête mensuelle de conjoncture publiée jeudi par l'Insee.
Partager
France: Poursuite du redressement du climat des affaires en juillet
Le climat général des affaires en France a poursuivi en juillet son redressement entamé en mai avec le début de la levée progressive du confinement, sans pour autant renouer avec son niveau avant le début de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, selon l'enquête mensuelle de conjoncture publiée jeudi par l'Insee. /Photo prise le 14 juillet 2020/REUTERS/Charles Platiau

L'indicateur synthétique global du climat des affaires, qui inclut l'industrie manufacturière, les services, le bâtiment, le commerce de gros et le commerce de détail, a gagné sept points ce mois-ci pour s'établir à 85, toujours largement inférieur à sa moyenne de long terme (100).

Même si ce chiffre marque une nette amélioration par rapport au creux historique (53,4) enregistré en avril au plus fort de la crise sanitaire et du confinement, il reste nettement en deçà "de son niveau relativement élevé d'avant confinement (105)", souligne l'Insee.

La hausse de juillet, moins marquée que la hausse record de 18 points enregistrée en juin - sans précédent depuis le début de cette série statistique en 1980 - a été alimentée à la fois par un regain d'optimisme des entreprises sur leurs perspectives d'activité dans la plupart des secteurs et par l'amorce d'un redressement de leur opinion sur leur activité des trois derniers mois.

Les indicateurs synthétiques du climat des affaires sectoriels ont également connu une amélioration au cours du mois écoulé, qu'il s'agisse de celui de l'industrie manufacturière (en hausse de quatre points à 82, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 85), ou de celui des services, qui a bondi de 11 points pour atteindre 89.

(Leigh Thomas, avec Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS