Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

France : PIB en recul de 0,4% au deuxième trimestre, selon la BdF

Publié le

L'activité dans l'industrie et les services ressort en baisse mais les prévisions signalent une stabilisation.

Les beaux lendemains sont encore loin. Néanmoins, le chemin rassurant d’une stabilisation prend forme pour l’économie française. La Banque de France (BdF) a ramené à -0,4% le recul du produit intérieur brut pour le deuxième trimestre contre une contraction de 0,5% dans une précédente estimation. L’institution se veut même moins pessimiste que l’Insee qui table sur une baisse de 0,6% au deuxième trimestre, puis de 0,2% au troisième, avant une stabilisation en fin d’année. A la fin de l'année, l'économie devrait connaître un recul de 3% selon les prévisions de Bercy.

Selon les chefs d’entreprise interrogés, "l'activité devrait se stabiliser dans les prochains mois dans l'industrie, compte tenu notamment d'une orientation à la hausse de l'automobile, des biens de consommation et de l'agroalimentaire", écrit la BdF dans son enquête mensuelle de conjoncture publiée mercredi 8 juillet. L'indicateur du climat des affaires dans l'industrie s’établit en hausse en juin à 84 points, contre 81 en mai.

Carnets de commandes insuffisants

Pourtant, malgré quelques signes d’amélioration, l'activité industrielle ressort à nouveau en baisse en juin et diminue dans tous les secteurs sauf dans l'automobile. Le taux d'utilisation des capacités de production a peu varié par rapport au mois de mai, se situant toujours "à un niveau très bas". Quant aux carnets de commandes, ils se redressent mais sont encore jugés "insuffisants". Les stocks de produits finis, eux, se maintiennent à un niveau légèrement supérieur à la normale.

Dans les services, l’indicateur s’établit à 78 points en juin après 77 en mai. "Les prévisions d'activité et de demande à court terme apparaissent un peu moins défavorables mais demeurent négatives dans l'ensemble", relève l’institution. "L'activité est en baisse, du fait notamment d'un recul des services aux entreprises plus marqué que le mois précédent".

C. R.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle