France: Ouverture des soldes dans un climat morose pour les commerces

PARIS (Reuters) - Après cinq semaines de grève qui ont paralysé les transports parisiens, Emile Sebbag tente avec peine de sauver ses deux boutiques de vêtements désertées par la clientèle, une situation de plus en plus critique à mesure que le mouvement contre la réforme des retraites perdure.
France: Ouverture des soldes dans un climat morose pour les commerces
Après cinq semaines de grève qui ont paralysé les transports parisiens, Emile Sebbag (photo) tente avec peine de sauver ses deux boutiques de vêtements désertées par la clientèle, une situation de plus en plus critique à mesure que le mouvement contre la réforme des retraites perdure. /Photo prise le 8 janvier 2020/REUTERS/Charles Platiau

La période des soldes qui a débuté mercredi - un moment crucial pour les commerçants - ne compensera probablement pas les pertes subies lors de la période des Fêtes, a dit à Reuters l'homme de 62 ans, qui n'a engrangé que la moitié du chiffre d'affaires qu'il espérait faire en décembre.

Son inquiétude est partagée par la plupart des commerçants parisiens, voyant que les perturbations dans les transports continuent en ce début d'année.

"Depuis décembre, c'est juste l'enfer", a dit Emile Sebbag.

L'un de ses magasins, où on trouve des jeans, des sacs à main, des survêtements de marques comme Guess ou Replay, situé dans le Forum des Halles, est particulièrement dépendant des transports.

"C'est la mort. Je paye un loyer. Il y a un vrai risque de faire faillite", dit-il.

Les ventes des commerces parisiens ont chuté de 30 à 50% durant le mois de décembre, alors que la plupart des magasins attendaient cette période pour réaliser une large part de leur chiffre d'affaires annuel, selon la Confédération des commerçants de France.

La région parisienne est la plus affectée par les perturbations, mais des signes montrent que l'économie globale du pays commence à être affectée, à mesure que les touristes annulent leurs réservations, que les consommateurs désertent les boutiques et que les salariés rencontrent des difficultés pour se rendre au travail.

Les manifestations contre la réforme des retraites s'ajoutent aux difficultés qu'ont rencontrées les commerces pendant la crise des "Gilets jaunes", obligés de fermer de nombreux samedis de suite.

Pour la première fois depuis décembre 2018, l'indice de confiance des ménages français, mesuré par l'Insee, s'est détérioré dans des proportions supérieures aux attentes, reflétant les préoccupations des consommateurs.

VENDRE SON COMMERCE

Et même si les revendeurs indépendants, comme Emile Sebbag, - qui avaient déjà des difficultés à se maintenir à flot en raison de la concurrence accrue des grandes chaînes et des boutiques en ligne - souffrent davantage que les autres, les grandes compagnies, comme Hermes dans l'industrie du Luxe, qui a fait de la capitale l'un de ses principaux points de vente, devraient aussi connaître des difficultés.

Des entreprises comme Richemont, maison mère de Cartier, qui doit publier ses résultats la semaine prochaine, avaient déjà pâti des manifestations des "Gilets jaunes" en décembre 2018.

Même des grands magasins comme le Printemps affichent leur inquiétude, bien que les groupes de touristes chinois soient moins susceptibles d'annuler leur visite, les lignes aériennes ayant moins été affectées par les grèves.

"Je ne pense pas que la période des soldes nous permettra de compenser (pour le mois de décembre)", a dit Pierre Pelarrey, directeur du Printemps Haussmann. Les fréquentations du magasin ont diminué de 20% en décembre, avec des revenus en baisse de 8%par rapport à l'année précédente.

Unibail-Westfield-Rodamco, propriétaire du centre commercial des Halles à Paris et d'autres centres commerciaux en France, a précisé que l'impact des grèves était très différent d'un centre à l'autre, mais qu'un nombre très limité d'entre eux avait été affecté.

Le groupement national des indépendants Hôtellerie et Restauration évalue entre 720 et 740 millions d'euros la perte globale de chiffre d'affaires pour ces secteurs lors du mois écoulé.

Emile Sebbag, dont la deuxième boutique se trouve dans une galerie des Champs-Elysées, espère que la grève se terminera bientôt et que les promotions inciteront les gens à acheter. Il ajoute craindre pour l'avenir de ses 14 employés.

A 62 ans, dont 30 dans le métier, l'indépendant sent qu'il est, malgré tout, sur le point de faire faillite.

"Je ne pense qu'à une chose: vendre", dit-il.

(Sarah White, Emilie Delware, Noémie Olive, et Leigh Thomson, version française Caroline Pailliez, édité par Jean-Philippe Lefief)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS