Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

France/Lybie : 40 ans de relations commerciales

Publié le

A chaque visite du colonel Kadhafi en France, les responsables politiques espèrent signer de multiples contrats. Mais en faisant le bilan, la France n'a vendu quasiment que des armes à la Libye.

France/Lybie : 40 ans de relations commerciales © DR

La Libye est un bon client pour l'industrie française de défense. Comme le rappelle Jean Guisnel, le colonel Kadhafi n'a attendu que quelques mois après sa prise de pouvoir avant d'acheter des avions de chasse Mirage 5 à Dassault. Les tensions entre les deux pays au sujet du Tchad ne freineront qu'à peine la succession des contrats.

Entre 1970 et 1989, l'armée libyenne a ainsi acheté à des industriels français :

- 121 Mirage 5 (Dassault)
- 32 Mirages F1-C (Dassault)
- 60 batteries de missiles sol-air (Thomson/CSF)
- Des navettes lance-missiles Combattante 2 (CMN)

La visite du colonel Kadhafi à Paris, en 1973, provoque déjà une forte polémique au sujet de ces ventes d'armes. Ces contrats continueront néanmoins jusqu'à 1988 et l'attentat de Lockerbie.

La levée de l'embargo sur les armes, en 2004, a permis le retour de ces relations commerciales. Des contrats de rénovations sont signés, notamment pour les mirage F1. MBDA fournit des missiles anti-char Milan, pour 168 millions d'euros. 

En 2007, Mouammar Kadhafi est de nouveau en visite à Paris. Nicolas Sarkozy annonce la signature de 10 milliards d'euros de contrats, mais la plupart sont restés depuis lettre morte.

Airbus a néanmoins vendu 21 avions à deux compagnies libyennes. Une transaction pour un montant de 3 milliards de dollars. Les chantiers STX de Saint Nazaire ont débuté la construction d'un paquebot pour une société lybienne. Les dirigeants de STX s'inquiètent aujourd'hui : cette entreprise est dirigée par un des fils du colonel Kadhafi.











 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle