France: Les sociétés d'autoroutes priées de tenir compte du pouvoir d'achat

PARIS (Reuters) - La ministre française des Transports a exhorté vendredi les sociétés d'autoroutes, dont les tarifs aux péages sont appelés à augmenter, à faire des propositions qui tiennent compte de "l'attente forte" des Français en matière de pouvoir d'achat.
Partager
France: Les sociétés d'autoroutes priées de tenir compte du pouvoir d'achat
La ministre française des Transports Elisabeth Borne (photo) a exhorté vendredi les sociétés d'autoroutes, dont les tarifs aux péages sont appelés à augmenter, à faire des propositions qui tiennent compte de "l'attente forte" des Français en matière de pouvoir d'achat. /Photo prise le 10 décembre 2018/REUTERS/Philippe Wojazer

Elisabeth Borne a fait passer ce message lors d'une rencontre avec les représentants des entreprises concernées, priées de ne pas envoyer un signal négatif au moment où l'exécutif tente d'éteindre la fronde des "Gilets jaunes".

Elle les a appelés "à entendre l’attente forte qui s’exprime en faveur du pouvoir d’achat et à faire des propositions à la hauteur dans le cadre de leurs politiques tarifaire et commerciale", peut-on lire dans un communiqué de son ministère.

Aucun chiffre n'est pour l'heure mentionné.

"Des premières pistes ont été abordées, notamment concernant la situation des usagers réguliers effectuant des trajets domicile-travail, qui vont faire l’objet d’un examen approfondi", lit-on également.

La rencontre de vendredi marque le début d'une "discussion" entre les concessionnaires et le gouvernement, "déterminé à trouver les meilleures solutions en faveur du pouvoir d’achat des usagers".

Année après année, la hausse contractuelle des tarifs de péages du 1er février alimente les critiques contre les conditions de la privatisation du réseau, en 2006.

Cette fois-ci, le contexte de mécontentement contre la vie chère, qui s'est traduit par plusieurs semaines de manifestations parfois violentes, rend la question encore plus sensible.

La présentation des nouveaux tarifs, qui devait être faite devant le Comité des usagers le 26 novembre dernier, a été repoussée une première fois au 11 décembre puis à 2019.

Selon des sources jointes par Reuters en novembre, l'application normale de la formule pourrait déboucher sur une augmentation moyenne d'environ 1,8% - avec des variations locales - contre +1,55% en 2018.

(Simon Carraud, édité par Caroline Pailliez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS