France: Le nombre de demandes de chômage partiel monte en flèche

PARIS (Reuters) - Quelque 3.600 entreprises, soit 60.000 salariés, ont déposé une demande pour bénéficier du chômage partiel compte tenu de la crise en cours liée à l'épidémie de coronavirus, a annoncé jeudi la ministre du Travail Muriel Pénicaud, précisant n'avoir "aucune limite budgétaire".
Partager
France: Le nombre de demandes de chômage partiel monte en flèche
Quelque 3.600 entreprises, soit 60.000 salariés, ont déposé une demande pour bénéficier du chômage partiel compte tenu de la crise en cours liée à l'épidémie de coronavirus, a annoncé jeudi la ministre du Travail Muriel Pénicaud (photo), précisant n'avoir "aucune limite budgétaire". /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

"Hier soir, on avait 3.600 entreprises et 60.000 salariés", un chiffre en forte augmentation depuis lundi où 900 entreprises avaient fait leur demande, a-t-elle déclaré sur LCI. "Et ça va être beaucoup plus."

"Nous voulons protéger les travailleurs dans cette période, protéger l'emploi et donc on va faire un soutien massif en clair je n'ai pas de limite budgétaire, on fera ce qu'il faut", a-t-elle ajouté. "On est déjà à 180 millions d'euros de coût potentiel de demandes, il faut que les entreprises le confirment après".

Le dispositif de "chômage partiel" prévoit une indemnisation des salariés correspondant à 70 % de leur rémunération brute horaire et une allocation pour les entreprises - 7,74 euros par heure chômée pour celles employant jusqu’à 250 salariés et de 7,23 euros pour celles comptant 251 salariés et plus.

Compte tenu de la situation actuelle, l'objectif fixé par l'exécutif d'atteindre 7% de chômage d'ici la fin du quinquennat en 2022, "sera plus difficile, c'est évident", a par ailleurs reconnu Muriel Pénicaud. "On était partis sur une dynamique très forte, on a baissé de 9,6 à 8,1 le chômage (...) il y a deux mois on avait des signaux au vert, on sait qu'aujourd'hui on est dans une passe difficile".

Avec 2.281 cas diagnostiqués et 48 personnes décédées, la France est le deuxième foyer épidémique du coronavirus en Europe, un virus apparu en décembre en Chine avant de se propager à travers le monde, poussant de nombreux pays à adopter des mesures drastiques pour tenter de freiner la contagion.

(Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS