France : forte contraction de l'activité dans le secteur privé en mars

L'activité dans le secteur privé français s'est contractée à un rythme sans précédent depuis quatre ans en mars sous l'impact d'une forte dégradation du secteur des services, montrent les premières estimations de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achats (PMI) publiés jeudi par Markit. La contraction de l'économie de la zone euro s'est par ailleurs accentuée ce mois-ci en zone euro.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

France : forte contraction de l'activité dans le secteur privé en mars

L'indice PMI composite flash, qui combine l'industrie et les services, a reculé à 42,1 après 43,1 en février, inscrivant un nouveau plus bas depuis mars 2009, quand les économies développées accusaient le contrecoup de la crise financière.

Le seuil de 50 sépare croissance et contraction de l'activité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'indice manufacturier est resté inchangé à 43,9, alors que 14 économistes l'attendaient en moyenne à 44,3, leurs estimations s'inscrivant entre 42,5 et 44,7.

L'indice flash des services a quant à lui plongé à 41,9 après 43,7 en février, tombant à un plus bas depuis février 2009, alors que la moyenne des prévisions des économistes était de 44,0.

Pour Chris Williamson, chef économiste chez Markit, les chiffres de mars laissent penser que l'économie française pourrait accuser une contraction allant jusqu'à 0,7% au premier trimestre, après avoir déjà enregistré un recul de 0,3% au quatrième trimestre 2012.

"Pour le moment, on n'entrevoit qu'une contraction et même un rythme de contraction plus élevé au cours de l'année si rien n'est fait pour redonner de la confiance aux entreprises et aux consommateurs", a-t-il dit.

La contraction de l'économie en zone euro s'accentue

La contraction de l'économie de la zone euro s'est par ailleurs accentuée ce mois-ci en zone euro, même avant le rejet du plan de sauvetage chypriote, au vu des premiers résultats de l'enquête mensuelle Markit de mars auprès des directeurs d'achats du secteur privé.

L'indice PMI "flash" des services a reculé à 46,5 contre 47,9 en février alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une amélioration de l'indice à 48,2.

Le PMI flash manufacturier ressort aussi en baisse, à 46,6 contre 47,9 en février et par rapport à un consensus de 48,2.

L'indice flash composite, qui réunit les deux secteurs, est revenu à 46,5 en mars contre 47,9 le mois dernier (consensus 48,2).

Markit, qui a réalisé les enquêtes avant l'annonce du rejet par le parlement chypriote de la taxation des dépôts bancaires, souligne que les résultats pourraient être encore plus mauvais d'ici la publication des indices définitifs début avril.

Avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS