France : en novembre, la production industrielle est passée au vert

En novembre, la production industrielle française a retrouvé le chemin de la croissance. La production d’automobiles dopée par la prime à la casse explique une large part de cette reprise. L’investissement semble repartir aussi. De bonnes nouvelles à confirmer ces prochains mois.

Partager

La production industrielle a retrouvé des couleurs en novembre 2009, indique l’Insee dans la livraison mensuelle d’Informations rapides consacrée à ce sujet. En un mois, la production industrielle a augmenté de 1,1 %. De septembre à novembre, la hausse cumulée n’est que de 0,8%. Si les machines recommencent à produire, c’est que le déstockage est terminé. Pour faire face à la demande, les entreprises rouvrent les lignes de production.

Toutefois, la crise qui a touché l’économie réelle a été tellement forte que ce trimestre de hausse ne suffit pas encore pour retrouver les montants observés un an plus tôt. Mis à part dans les matériels de transport, la « production reste en deçà de son niveau de l’an passé », insiste l’Insee. Un chiffre suffit pour mesurer l’ampleur de la contraction de l’activité : la production manufacturière a baissé de 7,5 % (Septembre novembre 2009 rapporté à la même période de l’an passé).

L’automobile à la pointe

Quoi qu’il en soit, la croissance récente de la production industrielle s’explique pour une très large part par le dynamisme de la production manufacturière. En effet, cette dernière a augmenté de 1,6 % en un mois et de 1,1 % en trois mois. Ce chiffre global masque des performances variées selon les secteurs qui constituent la production manufacturière.

Ainsi, la production de matériels de transport est particulièrement dynamique (+ 5,3 %), à commencer par l’automobile qui continue d’être soutenue par la prime à la casse. En effet, la production du secteur automobile a augmenté de 8,5 %, tandis que pour les « autres matériels de transport », la progression est plus modeste (+1,6 %). Les bons résultats de novembre ne rassurent pas complètement Alexander Law, chef économiste de Xerfi, qui rappelle qu’en novembre 2009 « le niveau de production de l’industrie automobile française était inférieure de 29,5 % à la moyenne enregistrée en 2005 ».

Le retour de l’investissement ?

Les résultats selon la destination des biens produits inciteraient aussi à l’optimisme. On y voit que la production de biens d’investissement – un moteur de la croissance économique - a augmenté de 2,4 % et que celle de biens intermédiaires de 2 ,1 % (*). Cette indication est corroborée par la hausse de 2,5 % de la production des équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines. A noter le dynamisme (+6,1 %) des produits informatiques, électroniques et informatiques. Prudent, Alexandre Law estime que « l’investissement pourrait être en train de se réveiller après de très longs mois d’asthénie », avant de conclure, « 2010 sera sûrement meilleure que l’annus horribilis que fut 2009. Mais la reprise s’annonce incertaine et tortueuse et le retour à la normale prendra bien plus longtemps que 12 petits mois ».

Christophe Bys
(*) sauf mention contraire, le taux de croissance concerne l’évolution par rapport au mois précédent.

%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS