France/Chine : inventaire des contrats signés

La Chine continue de faire son marché. Une nouvelle vague de 15 contrats ou "d'accords de coopération" au bénéfice d'entreprises françaises a été signée au siège du Medef à Paris vendredi, au deuxième jour de la visite d'Etat du président chinois Hu Jintao dans l'Hexagone. Inventaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

France/Chine : inventaire des contrats signés
  • Areva : usine commune dans le combustible, investissement de plusieurs dizaines de millions d'euros

Le champion de l'atome a signé avec CNNC un accord pour la création d’une co-entreprise de fabrication de tube de zirconium (emballage des barres de combustible), détenue à parts égales entre Areva et CNNC. L’usine sera basée à Shanghai. Le montant de l'investissement s'élève à plusieurs dizaines de millions d'euros, indique le groupe joint par l'Usine Nouvelle.

  • Areva 2,5 milliards d'euros + accord industriel sur un investissement de plusieurs milliards d'euros (hier)

Le groupe va fournir 20 000 tonnes d'uranium sur 10 ans au groupe d'électricité chinois CGNPC. Un contrat de 2,5 milliards d'euros. De plus, Areva a signé un accord industriel pour la construction d'une usine de retraitement de combustible nucléaire. Cette usine serait l'équivalent d'un regroupement entre l'usine française de La Hague et celle de Melox : retraitement des combustibles usés et production de combustible Mox se feront au même endroit. Les montants sont dès lors colossaux. Cet accord conclu avec le groupe chinois CNCC est une étape préalable au contrat final, le montant exact n'est donc pas encore fixé. Chez Areva, on évoque "plusieurs milliards d'euros".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

  • Alstom : équipements nucléaires, 15 millions d'euros

Accord de fourniture d’équipement pour le traitement d’effluents entre Alstom et CGNPC : fourniture d’équipements pour la déconcentration d'acide borique et le traitement des effluents liquides destinés à trois centrales nucléaires, pour un total d’environ 15 millions d’euros.

  • Alstom Power, turbines de barrage, 50 millions d'euros

Le nouveau barrage hydroélectique de Xiajiang, dans le sud-est de la Chine, va utiliser des équipements fournis par Alstom. Cinq groupes turbo-alternateurs d'une puissance de 40 mégawatts seront vendus pour 50 millions d'euros. Ils seront fabriqués par Alstom Hydro China, le nouveau site de production d'Alstom à Tianjin (nord-est).

  • Filiale française de Rolls-Royce : éléments de contrôle commande nucléaire, plus de 40 millions d'euros

Rolls-Royce, leader mondial dans le domaine des systèmes de puissance, a signé des contrats d’une valeur de plus de 40 millions d’euros portant sur la fourniture de systèmes de contrôle-commande et d’instrumentation nucléaire destinés aux réacteurs de huit nouvelles centrales nucléaires en Chine avec CGNPC : les tranches de Yangjiang 3,4,5 et 6, Fangchengang 1,2 et Hongyanhe 5,6 sont concernées.

  • Alcatel-Lucent : solutions de réseaux et d'application 1,1 milliard d'euros

Le groupe de télécoms va signer trois contrats avec des opérateurs téléphoniques chinois, pour un montant total d'1,1 milliard d'euros. Alcatel fournira des solutions de réseaux et d'application, ainsi que des services d'intégration et de maintenance à China Mobile, China Telecom et China Unicom. China Mobile : 530 millions d’euros ; China Telecom : 343 millions d’euros ; China Unicom : 305 millions d'euros.

  • Vallourec : prise de participation de 70 millions d'euros dans une entreprise

Le fabricant de tubes Vallourec a signé un contrat de prise de participation de 19,5% au capital de son homologue chinois Anhui Tianda Oil Pipe, un fabricant chinois de tubes sans soudure coté à la bourse de Hong-Kong, par le biais d’une augmentation de capital réservée. Le montant de l’opération s’élève à environ 100 millions de dollars US. Celle-ci devrait être finalisée début 2011.

TOP fabrique des tubes destinés au marché du pétrole et du gaz depuis 1993 et a mis en service en janvier 2010 un nouveau laminoir continu de tubes sans soudure d’une capacité annuelle de 500 000 tonnes. TOP fait partie du groupe Anhui Tianda Enterprise Co. Limited, basé dans la province Anhui. La Chine constitue le deuxième marché au monde pour les tubes de ce type derrière les États-
Unis.

  • Erasteel : coopération stratégique dans l'acier rapide

Projet de coopération stratégique dans le domaine de l'acier rapide

  • Producteur de vin, Fournier Père et Fils, 1 million d'euros

Le producteur s'est vu signifier une commande d'un million d'euros par Utrans Global Wine pour 2011. Un marché de niche : les vins du val de Loire sont plutôt constitués de blancs, tandis que le marché chinois fait la part belle au rouge. Le client, Utrans, entrepose et redictribue les bouteilles à des vendeurs ou des grossistes. Le distributeur chinois bénéficie de dépôts sous douane, qui présentent l'avantage pour l'entreprise de n'avoir à payer des taxes que lorsque les bouteilles sortent de l'entrepôt et sont vendues sur le territoire. De quoi éviter de débourser de gros montants au moment de la commande. Un tel contrat représente 10% du chiffre d'affaires du domaines familial français (12 millions d'euros en 2009). Depuis l'annonce, le téléphone n'arrête pas de sonner, et un potentiel acheteur chinois vient dès demain visiter la cave du producteur.

  • Airbus 10 milliards d'euros(hier)

Sans surprise, l'avionneur signe le plus important contrat du jour. Quatre compagnies chinoises ont passé des commandes simultanément auprès d'Airbus: Air China, China Eastern, China Southern et BOC aviation. 102 avions en tout,pour un montant de 10 milliards d'euros. Au programme, 50 A320, 42 A330 et 10 A350 sont commandés.

  • Total accord industriel sur un investissement de 2 à 3 milliards d'euros (hier)

Total va s'associer avec le groupe énergétique chinois China Power Investment Corporation (CPI), un des cinq premiers groupes énergétiques chinois, pour construire une usine de transformation du charbon en produits pétrochimiques. Et plus précisément, en oléfines, élément chimique utilisé dans l’industrie des matières plastiques. Un complexe industriel de taille mondiale devrait donc voir le jour en Mongolie intérieure, une région très riche en charbon. 2 à 3 milliards d'euros seront investis par Total dans ce projet.

  • la Société sino-française de développement économique de Châteauroux

Il aura fallu trois ans d'âpres négociations, menées discrètement par la région Centre et des élus locaux, pour convaincre un pool d'opérateurs chinois de s'implanter à Châteauroux (Indre). Le groupe Jimei, spécialisé dans la fabrication de mobilier et de sanitaires, envisagerait de construire une plate-forme logistique de 100 000 m2. Cette entreprise est déjà installée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où elle vient d'acquérir, auprès du groupe immobilier Arguyl, les 25 000 m² des anciens locaux occupés par Rank Xerox. Par ailleurs, le groupe Langfang Aimu Furnitures, spécialisé dans la fabrication de literies, aurait également acquis du foncier sur le site dans la perspective d'une implantation. On annonce aussi l'arrivée d'un fabricant de panneaux photovoltaïques et d'un importateur distributeur de thé. Ces entreprises, si elles confirment leurs intentions, bénéficieront de conditions fiscales avantageuses destinées à pallier les dommages provoqués par le départ des militaires.

  • Groupama : création d'une société commune

Contrat cadre entre Groupama et Avic portant création d’une société d’assurance dommages : le groupe industriel chinois Avic et l’assureur français Groupama se sont entendus pour un partenariat qui prévoit la création d’une société ayant pour objectif de devenir l’un des principaux acteurs de l’assurance non vie en République Populaire de Chine.


Contrats plus économiques que commerciaux :

  • PME : éco-quartiers

Mémorandum de coopération économique et commerciale en matière d’éco-quartiers : l’objet de cet accord est de favoriser la promotion, l’étude et la réalisation d’éco-quartiers au sein des zones chinoises de développement économique en vue de stimuler les activités commerciales entre les entreprises, les organisations commerciales et professionnelles des deux pays. Cela se traduira avant tout par la mise en contact d’entreprises françaises et chinoises œuvrant dans le développement durable, de missions de promotion pour évaluer les projets concrets et positionner les entreprises françaises sur ceux-ci.

  • AFD : valorisation carbone des actions vertes

Convention FFEM (Fonds français pour l’environnement mondial) de l’AFD (un million d’euros) : dans le cadre du projet carbone rural de l'AFD, la convention FFEM vise à soutenir la mise en place des outils et de l'organisation nécessaires à la valorisation de ces actions sur les marchés internationaux du carbone : méthodologies de comptabilisation du carbone, méthodologies MDP programmatiques, propositions d'organisation du marché associé, stratégie marketing des crédits générés.

  • GDF Suez : traitement des boues

Accord de coopération entre GDF-Suez et la municipalité de Qingdao dans le domaine de l’économie circulaire et de l’économie bas carbone : accord de coopération entre GDF-Suez et la ville de Qingdao dans le domaine du traitement des boues et du traitement des eaux usées. Contacté par l’Usine Nouvelle, le groupe ne confirme pas la signature du contrat anoncé par l'Elysée.

  • Chambre de commerce et d’industrie de Paris : soutenir les PME/PMI françaises dans les télécom

Accord de coopération entre la CCIP et Huawei : cet accord de coopération entre la Chambre de commerce et d’industrie de Paris et Huawei vise à soutenir les PME/PMI françaises et les pôles de compétitivités franciliens dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. L’accord prévoit l’organisation de rencontres sous divers format pour faciliter les échanges entre les PME françaises et le secteur des TIC chinois, des actions de formation en Chine pour des jeunes étudiants et chercheurs sélectionnés par la CCIP.

  • Génopôle d’Evry : coopération dans les biotech

Accord cadre de coopération entre le Génopôle d’Evry et le Biolake de Wuhan : il s'agit pour les deux parties d'établir une relation de travail en matière de biotechnologie sur cinq ans. Objectif : mettre en place de projets innovants communs dont les contours et la mise en œuvre seront discutés dans le cadre d'un groupe de travail, faciliter les prises de contacts (auprès d’entreprises, d’experts et d’administrations), mettre son expertise à disposition et aider à faire venir des entreprises sur son site de recherche et développement.

  • Mobilité des jeunes scolaires

Arrangement administratif relatif la mobilité des jeunes scolaires : arrangement qui met en place un programme d’aide à la mobilité des jeunes et qui concerne uniquement les échanges de groupes de jeunes scolarisés dans des établissements du niveau primaire et secondaire venant des deux pays. Ce programme peut consister en des formes d’échanges à distance (correspondance scolaire, visioconférences, etc.), notamment pour les élèves de classes primaires.

  • Environnement

Accord franco-chinois sur la coopération dans la lutte contre les changements climatiques : cet accord a pour objet la mise en œuvre des engagements adoptés dans la déclaration conjointe de la République Populaire de Chine et de la République Française sur la lutte contre les changements climatiques signée le 26 novembre 2007. Il vise à renforcer les partenariats et à améliorer les mécanismes de coopération et de consultation dans ce domaine, tant sur le plan bilatéral que multilatéral.

  • Culture

Protocole d’accord de collaboration entre le Musée du Louvre et la Cité Interdite : Protocole d’Accord de partenariat entre 2011 et 2015 prévoyant notamment l’organisation conjointe d’expositions temporaires et le partage d’expériences (conservation des œuvres, technique de restauration et d’analyse, gestion des flux en période de haute fréquence, etc).

  • Réseaux de chaleur

Conventions de prêt de l’AFD pour l’installation du réseau de chaleur à Jinzhong (28 millions d’euros) : Le projet prévoit de supprimer 80 % des petites chaufferies de Jinzhong et 20% des chaufferies de quartier et de construire la première phase d'un réseau de chaleur de 100 km alimenté par une centrale à cogénération. Le projet desservira une surface de 10 millions de m2. Il permettra d'éviter annuellement l'émission de 408 000 tCO2 et de réduire la pollution locale (2000 tonnes de SO2 évitées chaque année).




0 Commentaire

France/Chine : inventaire des contrats signés

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    ERASTEEL
ARTICLES LES PLUS LUS